Calculer la part du "made in France", le casse-tête de Bercy

C'est ce 2 février que doit être discutée une proposition de loi portée par Christian Estrosi sur le Fabriqué en France. Mais que représente pour chaque filière industrielle la part de la production réalisée en France ?

Partager

Calculer la part du

Le 31 août 2010, Christian Estrosi, alors ministre de l’industrie, avait lancé fièrement un observatoire du fabriqué en France. Objectif : "se doter d’un ensemble d’indicateurs" afin de suivre "chaque année" l’évolution de la part produite en France dans chacune des grandes filières industrielles. "Fabriquer en France est aussi important que la conquête de nouveaux marchés pour notre politique industrielle", assurait à l’époque Christian Estrosi. En 2010, l’observatoire avait ainsi relevé que la part française des produits fabriqués en France était passé de 75 % à 69 % entre 1999 et 2009.

Dix-huit mois plus tard, plus rien. L’observatoire du fabriqué en France n’a toujours pas remis à jour ses chiffres, alors que le débat sur le "made in France" emballe le début de campagne présidentielle. Au grand damne de Christian Estrosi, qui a écrit plusieurs fois à son successeur pour ne pas voir "son" observatoire remisé dans les cartons.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Aux oubliettes le fabriqué en France ? Au ministère, on invoque des problèmes statistiques pour justifier le retard. Les services de la DGCIS, chargés de l’observatoire, peineraient à calculer la part française des produits fabriqués en France et la part des produits fabriqués en France parmi les produits vendus sur le territoire. "Les nomenclatures et les méthodes de calcul de l’Insee ont changé. On a eu du mal à mettre à jour les données filières par filières alors que les périmètres n’étaient plus les mêmes", assure-t-on à Bercy.

Au ministère de l’Industrie, on promet désormais que l’édition 2011 de l’observatoire du fabriqué en France devrait être prête dans les prochains jours. De quoi rassurer Christian Estrosi…

Solène Davesne Journaliste Economie
Solène Davesne

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS