Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Caen : l’électronique recrute de nouveau

, , , ,

Publié le

Caen : l’électronique recrute de nouveau

Commande. Après la fermeture, en 2009, de l’usine semi-conducteurs NXP de Caen (Calvados) qui avait perdu 220 emplois, personne ne croyait en un rebond des puces normandes. L’actualité de ce printemps démontre le contraire.
 

La reprise d’une partie des activités de NXP par IPDiA, leader des technologies 3D de passifs intégrés sur silicium est un succès. Porté par un programme de R&D de 53 millions d’euros, appelé PRIIM (Projet de réalisation et d’innovation industrielle de microsystèmes hétérogènes), IPDiA recrute. Après avoir passé son effectif de 60 à 100 salariés en 2010, la PME, l’une des dernières usines françaises de semi-conducteurs, va recruter cette année 25 ingénieurs électriciens et chercheurs.
 
Si le PDG de IPDiA, Frank Murray, est un ancien de NXP, une autre entreprise gérée par un ancien d’NXP recrute également. Il s’agit de Michel Villemain, PDG de Presto Engineering. Désormais basé à San José en Californie, sa société propose des services de tests et d’analyses de semi-conducteurs dans son nouveau centre européen caennais. Ouvert au premier trimestre 2010, il compte déjà une trentaine d’ingénieurs et va en embaucher une quinzaine cette année.
 
Quant à NXP, qui se consacre désormais, avec un effectif de 600 ingénieurs, techniciens et chercheurs, exclusivement à la recherche, l’entreprise est repartie de l’avant avec son point fort, sa capacité à savoir traiter de façon simultanée l’analogique et le numérique. Contrairement à ses concurrents qui sont spécialisés.
 
Voilà qui ouvre des marchés à la filiale française du groupe néerlandais, à l’instar des éclairages LED et surtout du NFC, ou Near field Contact. Deux activités qui relancent les recrutements : NXP recherche ainsi cette année une vingtaine d’ingénieurs en électronique « seniors ».
 

A lire également :

Semi-conducteurs : nouvelle restructuration chez NXP
Le site NXP Côte de Nacre en partie sauvée

 

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle