L'Usine Auto

Cadillac prêt à en découdre avec Uber... même pas peur !

, ,

Publié le

Lors d'une table-ronde organisée le 21 octobre, Johan de Nysschen, le patron de Cadillac, a expliqué comment il espérait mettre Uber sur la touche... Son plan ? Une nouvelle manière d'appréhender la possession de son véhicule.

 

"Comment repousser les entreprises de nouvelles technologies qui envahissent votre marché". Le patron de Cadillac a mis le doigt sur le sujet qui tourmente les industriels, lors d'une table-ronde organisée par la société de conseils J.D. Power, le 21 octobre dernier. 

Et c'est en particulier à Uber que le patron du constructeur automobile s'en est pris. "Je vois un futur où les disrupteurs (comme Uber, ndlr), pourront eux aussi être disruptés. Parce que les entreprises automobiles peuvent offrir bien plus qu'une voiture et une application", écrit le Washington Post, relatant des propos de Johan de Nysschen.

Effrayé par les nouvelles technologies et toutes les start-up qui semblent menacer l'industrie traditionnelle ? Jamais. Le patron de Cadillac préfère réinventer son propre modèle et assure que les constructeurs automobiles sont bien mieux placés que tous les Uber. La clé : dépasser le paradigme de la possession de la voiture... Envisager une nouvelle manière de posséder son véhicule. "Par exemple, un jour, vous voudrez peut-être une voiture de sport. Le lendemain, un gros SUV. Nous envisageons un avenir dans lequel nous livrerons la Cadillac que vous voulez devant chez vous", explique-t-il. 

Cadillac arrivera-t-il vraiment à uberiser Uber ? 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte