Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

"Ca va mieux" pour l’emploi des cadres

Cécile Maillard ,

Publié le

Les prévisions de recrutement de cadres sont en hausse: 200 000 cadres devraient être embauchés en 2016, contre 182 000 en 2015. 52% des entreprises ont l’intention de recruter un cadre au troisième trimestre, soit 4 points de plus que l’an dernier à la même époque.

Ca va mieux pour l’emploi des cadres © D.R.

Les entreprises citées

Tous les signaux sont au vert et vont dans le même sens. Du coup, forcément, le directeur général de l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) Jean-Marie Marx se déclare "optimiste" pour l’emploi des cadres en 2016. L’APEC estime que 200 000 d’entre eux seront recrutés en 2016, contre 182 000 en 2015. De plus, 52% des entreprises ont l’intention d’embaucher un cadre au 3e trimestre 2016, contre 48% pour le même trimestre, l’an dernier. "Nos visites sur le terrain confirment que les entreprises ont retrouvé le moral, précise Jean-Marie Marx. Les demandeurs d’emploi et les jeunes à la recherche d’un premier emploi décrochent plus facilement un poste. Surtout depuis quelques semaines." Enfin, les professionnels du recrutement, par l’intermédiaire du Syntec recrutement, annoncent une hausse de leur activité de 10% depuis le début de l’année, avec même un +20% en mai par rapport à mai 2015.

Trois raisons à cette embellie. La première : un rattrapage des années de crise. "Les entreprises se sont bridées quelque temps, explique Jean-Marie Marx. Le début de reprise, notamment dans les services aux entreprises, qui drainent l’économie, se traduit par des recrutements de cadres." Deuxio, les profils nouveaux tant attendus, notamment dans le numérique, sont enfin sortis des écoles, après trois années de formation. Les entreprises se jettent sur ces compétences rares… Enfin, la réforme des retraites a reporté de quelques années le départ des seniors, mais cette fois on y est. En 2016, sur l’ensemble des cadres partant à la retraite, plus de 51 000 seront en poste, contre 48 000 en 2015. Cela fait 3000 postes de plus pour lesquels un remplaçant sera recruté.

Un marché fluide et tonique

 L'évaluation de l’impact de ces recrutements sur le taux de chômage est plus compliquée. Environ 60% des embauches se font auprès de cadres qui changent d’employeur, 40% auprès de demandeurs d’emploi ou de jeunes à la recherche d’un premier job. La mobilité des cadres reprend d'ailleurs légèrement : tombée à 5% (part des cadres changeant d’employeur) après la crise de 2009-2010, elle est remontée à 6 ou 7% actuellement, sachant que les bonnes années, ce taux atteint 10%. Quant aux créations nettes, elles ont été de 30 000 en 2015, et l'APEC estime qu'elles vont augmenter en 2016. "Depuis 25 années consécutives, il n’y a jamais eu de destructions d’emplois cadres, affirme le DG de l’APEC. Les bonnes années, les emplois augmentent de 2%, les années moyennes de 1 à 1,5%, et les mauvaises années, le marché est stable."

Les secteurs les plus recruteurs de cadres sont sans surprise et dans l’ordre, l’informatique (42000 embauches prévues en 2016, soit un recrutement sur cinq), l’ingénierie et R&D (24000), la banque-assurance (14000).

Impact du Brexit, la grande inconnue

Selon le modèle retenu par l’APEC d’une "croissance progressive", les recrutements de cadres devraient continuer à augmenter en 2017 (estimation de 210 000 embauches) et 2018 (221 800 embauches attendues). Seule inconnue susceptible de bouleverser le modèle mathématique de l’APEC : le Brexit, dont tout le monde ignore les conséquences… "A court terme, en 2016, il n’y en aura pas, estime Jean-Marie Marx. Mais en 2017, il y en aura des positives et des négatives, sans que l’on sache où l’équilibre se fera." Même en cas de perte de 0,1 point de croissance, l’APEC estime que cela n’aura pas d’impact important sur la reprise des recrutements de cadres.

Cécile Maillard

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle