Economie

Ça négocie sec chez le généraliste

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les patients n’hésitent pas à négocier un arrêt maladie avec leur médecin, affirme Denis Monneuse, professeur à l’IAE de Paris, dans la revue « Négociations ». 20 % des arrêts de travail sont prescrits suite à leur demande. Les étapes suivent celles de toute négociation : s’accorder sur le diagnostic, puis sur la nécessité d’un arrêt de travail, puis sur la durée de celui-ci. Si certains médecins sont plus laxistes que d’autres, ils misent aussi sur l’effet psychologique d’un arrêt, qui aidera à la guérison par sa portée « symbolique (…) de compensation d’un préjudice, de reconnaissance sociale de la douleur, d’effet placebo ».
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte