L'Usine Energie

C’est quoi cet accord de 1 milliard d'euros d’EDF en Chine ?

Aurélie Barbaux , ,

Publié le

Lors de la visite officielle en France du président chinois Xi Jinping, l’Élysée a annoncé un accord de 1 milliard d'euros pour EDF. Sans confirmer le montant, l’opérateur a précisé qu’il concerne un investissement dans deux parcs éoliens offshore et un réseau de chaleur et de froid.

C’est quoi cet accord de 1 milliard d'euros d’EDF en Chine ?
EDF annonce un accord pour exploiter 500 MW d'éolien offshore en Chine. (Image d'illustration)
© Heos Marine

En octobre 2017, Antoine Cahuzac, alors PDG d’EDF Renouvelables (ex-EDF Énergies Nouvelles) annonçait lorgner sur l’éolien offshore chinois. Dix huit mois plus tard, c’est chose faite. À l’occasion de la visite officielle du président chinois Xi Jinping à Paris, lundi 25 mars 2019, EDF annonce un accord pour construire et exploiter deux fermes d’éoliennes offshore sur les côtes chinoises.

Montant non confirmé par EDF

L’opérateur ne confirme pas dans son communiqué le montant de 1 milliard de dollars annoncé par l’Élysée. En revanche, il explique que cet accord "formalise un partenariat établi avec l’électricien chinois China Energy Investment Corporation (CEI) pour investir en commun dans les projets éoliens offshore en mer de Dongtai, situés au large de la province du Jiangsu, au nord de Shanghai". Sous réserve de la signature des contrats définitifs, EDF construira et exploitera avec son partenaire deux parcs pour une capacité installée totale de 500 MW qui seront mise en service progressivement vers 2021.

Première dans l'éolien offshore chinois

Si EDF Renouvelables construit ou exploite déjà 413 MW d’énergie éolienne et solaire en Chine, et 5,3 GW d'éolien offshore dans le monde, cet accord sera une première dans l’éolien offshore chinois. EDF a pris pied en Chine en 2016 avec l’acquisition d’une part majoritaire (80%) dans la société UPC Asia Wind Management (AWM) qui développe et construit des projets éoliens. EDF est aussi présent dans le solaire-toiture chinois pour clients industriels depuis 2018 et la création d’une joint-venture avec la société ACC.  

Nouveau réseau de chaleur et de froid

EDF annonce également un accord pour l’exploitation d’un réseau de chaleur et de climatisation d’un quartier de la ville de Wuhan (centre de la Chine) avec l’intégration d’outils intelligents de gestion de l’énergie. Là, ce n’est pas une première. EDF exploite depuis 2016 un réseau de chaleur dans la ville de Sanmenxia (province du Henan) et construit dans la ville voisine de Lingbao, une centrale biomasse cogénération de 35MW qui fournira de la chaleur et de l’électricité. Sur l’île tropicale de Hainan (sud de la Chine), EDF construit aussi un réseau de climatisation qui alimentera des complexes touristiques.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

26/03/2019 - 07h50 -

Nous comprenons mieux maintenant pourquoi l'électricité augmente autant en France. Nous finançons les projets de la Chine notamment. Le peuple français est tellement riche...
Répondre au commentaire
Nom profil

16/04/2019 - 15h03 -

vous confondez un peu tout : 1/ EDF n'investit certainement pas à perte dans ces projets... 2 cet investissement n'a rien à voir avec le niveau des prix régulés de l'électricité en France.
Répondre au commentaire
Nom profil

16/05/2019 - 18h22 -

Effectivement, vous confondez tout. Mais c'est par ce que le sujet est complexe. D'ailleurs, les journalistes qui parlent du sujet de l'énergie en France sont majoritairement perdu et parfois de mauvaise fois. Les français n'ont pas une information de très bonne qualité sur ce sujet. Il faut passer beaucoup de temps a chercher à comprendre. Ce serait trop long a expliquer en détails et un résumé serait déjà un gros pavé. Aussi ne vais-je aborder qu'un seul sujet, à vous de chercher les autres. ARENH : L'obligation qui est faite en europe aux états de libéraliser leurs marchés de l'énergie électrique, a forcé l'état français a proposer à la commission de Bruxelle de revendre une partie (25%) de la production nucléaire du monopole EDF à une concurrence fictive. EDF a évité ainsi d'être démantelée. Selon que vous soyez d'accord ou non avec cette logique, fait déjà une énorme différence de point de vue. Etre forcé de revendre 25% de sa production à des concurrents ce n'est pas banal.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte