Burgo Ardennes perfectionne sa production en Wallonie

Publié le

  La filiale belge du groupe italien Cartiere Burgo investit pour moderniser son unité de pâte à papier, accroître la production et réduire l'impact sur l'environnement.

 


Depuis la reprise, en 1994, de l'ex-Cellulose des Ardennes d'Harnoncourt en Belgique, l'italien Cartiere Burgo ne cesse d'y investir. Après 75 millions d'euros injectés entre 1995 et 2000 dans la modernisation de l'unité de pâte à papier du site, rebaptisé Burgo Ardennes, le groupe poursuit dans ce sens avec un nouvel investissement de 125 millions d'euros. Il augmentera la capacité de production, qui devrait passer de 260 000 à 360 000 tonnes en 2003-2004, tout en réduisant le nombre d'équi-pements. " Nous rationalisons et perfectionnons l'outil. Au lieu de deux fours et deux chaudières actuellement, il n'y aura plus qu'une seule unité à chaque fois ", indi- que Benito Ventura, administrateur et directeur général de Burgo Ardennes. 40 % de cette production alimentera l'usine de papier, qui fabrique un volume annuel de 335 000 tonnes de papier destiné à l'impression. Burgo Ardennes commercialise les quantités restantes sur le marché européen. L'augmentation du volume de production ne générera pas d'embauches. Mais elle aura des incidences sur la filière bois. " Elle permettra la création de 500 emplois indirects, principalement dans les milieux des forestiers et des transports. Nous consommons, en effet, du bois frais que nous achetons à 70 % dans le quart nord-est de la France ", précise Benito Ventura. Pour fabriquer sa pâte, Burgo Ardennes augmenterait de 400 000 tonnes sa consomma- tion annuelle de bois, aujourd'hui d'1 million de tonnes. Burgo Ardennes en profite également pour anticiper les normes européennes, qui seront en vigueur en 2007. L'investissement, opérationnel en novembre 2001, qui inclut une chaudière de régénération, un four à chaux, la modernisation de l'atelier de blanchiment et enfin l'isolation phonique du parc à bois, doit lui permettre de limiter au minimum les impacts de l'acti-vité sur l'environnement. La nouvelle chaudière recycle en circuit fermé les fumées issues des cheminées, grâce notamment à des brûleurs supplémentaires. Elle s'équipera d'électrofiltres dimensionnés pour respecter des seuils d'émission de poussières inférieurs à 50 milligrammes par Nm3.

D'autres projets à court terme

Le papetier s'engage aussi à réduire de 65 % le volume des solides mis en décharge (résidus de chaux, cendres de la chaudière). Pour les odeurs, il vise une réduction de 50 % des émissions de composés soufrés. En mars 2001, il adoptera un procédé qui consistera à traiter les odeurs par entraînement à la vapeur (strip-ping) et à les incinérer. Arrivée en limite de capacité, l'unité de papier de Burgo Ardennes, spécialisée dans le papier couché sans bois, pourrait se voir adjoindre une deuxième ligne de production automatisée en continu, pour atteindre un vo-lume annuel de 600 000 tonnes. " Nous voulons faire du site d'Harnoncourt, en plein coeur du marché européen, notre centre de production de ce papier de haute qualité destiné à l'impression, notamment de livres d'art ", déclare Benito Ventura. Burgo Ardennes a d'ailleurs acquis un terrain jouxtant son site pour y développer ce projet, es-timé à 530 millions d'euros et créateur de 220 emplois. Le papetier n'engagerait cet investissement, encore à l'étude, qu'en 2002. Sa décision dépend de la situation du marché et de l'attitude du gouvernement wallon, qui envisagerait des déductions fiscales. Un enjeu de taille : il s'agit du plus gros employeur de la région. De notre correspondante,



Le montant

125 millions d'euros d'ici à novembre 2001, autofinancés par Burgo Ardennes, qui a déposé une demande de subvention au gouvernement wallon pour une somme qui ne dépassera pas 10 % de ce montant.

L'entreprise

Chiffre d'affaires 2000 : 379 millions d'euros.

Effectif : 800 salariés.

Le groupe

Créé en 1905 à Verzuolo, près de Turin, Cartiere Burgo possède 11 sites de production (dont 10 en Italie). Le groupe a réalisé en 1999 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires et emploie au total 5 500 salariés. Il produit 2 millions de tonnes de papier, dont 80 % de papier couché sans bois.
 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte