BUREAUTIQUEPRIVILÈGE CARD IMPRIME LES CARTES EN PLASTIQUEEn proposant des imprimantes compactes pour cartes plastiques de 20 à 40% moins chères, la société Privilège Card a réalisé 10millions de francs de ventes dès sa première année d'existence.

Partager

BUREAUTIQUE

PRIVILÈGE CARD IMPRIME LES CARTES EN PLASTIQUE

En proposant des imprimantes compactes pour cartes plastiques de 20 à 40% moins chères, la société Privilège Card a réalisé 10millions de francs de ventes dès sa première année d'existence.



Les cartes en plastique envahissent notre univers quotidien: cartes d'adhésion (clubs, associations), d'abonnement (bibliothèques, piscine...), de fidélité (VPC...), d'identification (restaurants d'entreprise), de contrôle d'accès, etc. Un engouement dont profite la société Privilège Card, installée à Argenteuil, en banlieue parisienne. Fondée en avril 1994, cette PMI d'une dizaine de personnes, dont le siège est à Varades, en Loire-Atlantique, commercialise des imprimantes pour cartes en plastique, monochromes (par transfert thermique) ou couleurs (par sublimation de couleurs). Sa première année d'exercice s'est révélée très satisfaisante: en quatorze mois, elle a réalisé plus de 10millions de francs de chiffre d'affaires, dont la moitié à l'export. Et, sur l'année 1995, les ventes pourraient atteindre 17 à 20millions de francs. "Notre idée était d'accélérer la diffusion des cartes en plastique en rendant plus accessibles les techniques d'impression", raconte Emmanuel Picot, l'un des trois fondateurs. Très compactes, les imprimantes de Privilège Card sont aussi de 20 à 40% moins chères que les produits du marché. Le principal concurrent est le numéro1 mondial, Datacard. Pour tenir ce niveau de prix, la PMI française a particulièrement étudié la conception de ses produits, mais profite également de ses faibles charges. En effet, Privilège Card s'appuie sur un réseau de distributeurs qui réalisent les ventes de système complet (avec caméra, logiciel de base de données...) incluant les imprimantes. Privilège Card conçoit et assemble elle-même ses machines - actuellement au rythme de 180 à 200 unités par mois -, les composants étant fabriqués par des sous-traitants français. Sa montée en puissance, la société la doit, pour une large part, aux applications de gestion des visiteurs en entreprise et aux cartes d'adhésion à des clubs. Cependant, signale Emmanuel Picot, "la carte en plastique n'a pas encore convaincu les petites structures - le petit club de tennis de province, par exemple" pour lesquelles le prix du matériel est encore un obstacle. Dans la logique de sa démarche marketing, Privilège Card compte bien s'attaquer à ce marché potentiel dès que des volumes suffisants de production lui permettront encore de baisser sensiblement le prix de ses imprimantes. Thierry LUCAS



Priorité à l'export

Dès ses débuts, la PMI de Varades s'est préoccupée activement de la diffusion de ses imprimantes à l'export. Aujourd'hui, les produits de Privilège Card sont vendus dans dix-sept pays, en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, par des distributeurs locaux, et l'entreprise réalise la moitié de son chiffre d'affaires à l'étranger. Une part qui devrait passer à 80% dès 1996. D'autre part, pour renforcer sa présence sur certains marchés, Privilège Card envisage de créer des filiales. La première devrait voir le jour à Singapour au début de l'année prochaine. Une implantation aux Etats-Unis est également à l'étude.

USINE NOUVELLE N°2509

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS