Bug ou pas bug, Facebook fait profil bas

Aux internautes qui disent avoir vus leurs messages privés devenir publics, Facebook répond qu’ils ont mal interprété ce qu’ils ont vu. Mais pour ne pas heurter son presque milliard d’amis, il garde un profil plutôt bas.

Partager
 Bug ou pas bug, Facebook fait profil bas

Bug ? Pas bug ? Scandale ? Pas scandale ? Depuis hier, des internautes s’insurgent face à l’apparition sur leur "timeline" Facebook d’éléments qu’ils pensaient n’avoir publiés qu’au sein de messages privés. Le sujet sensible sur la vie privée des internautes refait surface et la colère s’empare du Web, sans qu’il soit simple de prouver quoi que ce soit. Parce que le problème n’intervient que de façon aléatoire et ne concerne pas tous les abonnés du réseau social. Et aussi, sans doute, parce qu’il serait difficile pour ceux qui ont vécu le "bug", de faire une capture d’écran d’un message privé qu’ils ne voulaient pas voir publier !

Des publications de "mur à mur", pas des messages privés

L’entreprise de Mark Zuckerberg a missionné dès la survenance de l'évènement une équipe technique pour identifier le problème. Ces ingénieurs ont analysé en particulier les requêtes réalisées par les internautes qui ont constaté la révélation de leurs messages privés.

Conclusion ? Les messages privés devenus publics seraient en réalité des publications de personne à personne (de mur à mur) datant de 2009. A l’époque, l’interface de présentation des publications et des échanges entre abonnés sur Facebook était différente, ce qui aurait pu causer la confusion des internautes. Dans une déclaration officielle, le Californien ajoute "qu'il n'y a eu aucune faille dans la sécurité des données des utilisateurs."

Difficile donc, de trancher dès aujourd’hui. Reste qu’Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif et Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique ont demandé à la CNIL (Commission nationale informatique et liberté) de recevoir les représentants du bureau français de Facebook, dans les heures qui viennent. Bug ou pas bug, Facebook fait plutôt profil bas, histoire de ne pas transformer l’événement en incitation à la déconnexion, voire au désabonnement définitif de son réseau.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS