Bruxelles veut mobiliser 10 milliards d'euros pour le secteur de l'électronique

La Commission européenne a lancé jeudi une stratégie pour favoriser les investissements dans les secteurs micro et nano-électroniques, comme les semi-conducteurs et les puces, espérant mobiliser à cet effet 10 milliards d'euros d'investissements sur sept ans.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bruxelles veut mobiliser 10 milliards d'euros pour le secteur de l'électronique

La micro-électronique et la nano-électronique vont bénéficier de l'appui de Bruxelles. La Commission européenne a indiqué ce jeudi 23 mai qu'elle comptait mobiliser 10 milliards d'euros d'investissements sur sept ans dans ces secteurs. Cette somme proviendrait de sources privées et de financements régionaux, nationaux et de l'UE, dont la moitié à dégager par un partenariat public-privé.

"Les ambitions de la Commission s'appuient sur l'opinion de chercheurs et de l’industrie de l'électronique qui, à la fin de l’année 2012, ont tracé les grandes lignes d'une stratégie qui devrait générer un investissement total de 100 milliards d’euros entre 2013 et 2020", indique la Commission dans son communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Tous les autres secteurs dépendent de l'électronique, il est donc logique d'avoir une stratégie" au niveau européen, a souligné au cours d'un point de presse la commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, Neelie Kroes, citant notamment les domaines de la communication, la santé ou les transports.

"Le but est très simple, nous devons attirer plus d'investissements et collaborer au-delà des frontières" pour développer ce secteur porteur de croissance et d'emplois, a-t-elle insisté.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS