Bruxelles veut améliorer son efficacité énergétique de 17% d’ici à 2020

La présidence danoise de l’Union européenne va se doter de nouvelles mesures moins ambitieuses que les projets initialement mis sur la table par le Parlement et la Commission européenne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bruxelles veut améliorer son efficacité énergétique de 17% d’ici à 2020

Les négociateurs du Parlement européen et des gouvernements ont fini par trouver un consensus sur une proposition de directive. Elle doit permettre de se rapprocher de l’objectif de 20% fixé par Bruxelles mais pas de l’atteindre. Le texte vise 17% d'ici à 2020.

La proposition centrale du texte est l’obligation faite aux compagnies d’énergie de venir en aide de leurs clients pour réduire leur consommation.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Cette obligation signifie que l'industrie et le secteur de l'énergie auront une responsabilité partagée pour parvenir à des économies d'énergie, via l'isolation des bâtiments ou l'utilisation d'appareils peu gourmands", explique la présidence danoise.

Selon les estimations de la Commission européenne, la directive devrait permettre de réduire la facture énergétique de l'UE de plusieurs milliards d'euros et créer des centaines de milliers d'emplois.

L'eurodéputé écologiste et rapporteur pour le Parlement européen Claude Turmes (Luxembourg) a salué la directive, même s'il a regretté que certains gouvernements -notamment britannique et allemand- en ait réduit les ambitions.

Selon lui, la Commission sera dans l’obligation de "proposer des mesures supplémentaires, par exemple sur l'efficacité énergétique des automobiles, pour compenser les lacunes de l'accord actuel".

"C'est un grand pas en avant: pour la toute première fois nous avons des mesures d'efficacité énergétique contraignantes", s'est félicité le commissaire à l'énergie Günther Oettinger.

La proposition de directive devra être approuvée par les ministres de l'énergie européen et par l'ensemble du Parlement européen pour entrer en application.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS