L'Usine Auto

Bruxelles veut 800 000 bornes de recharge en Europe

Manuel Moragues ,

Publié le

La Commission européenne veut imposer aux Etats membres de déployer un vaste réseau de bornes de recharge pour les véhicules électriques. Et exige une norme commune pour les prises : l’allemande plutôt que la française.

Bruxelles veut 800 000 bornes de recharge en Europe © D.R. - DBT

L’Europe veut accélérer le développement des "carburants propres", électricité en tête. Pour cela, elle mise sur leur réseau de distribution. Le plan présenté ce jeudi 24 janvier à Bruxelles prévoit de fixer aux Etats des objectifs contraignants de déploiement de bornes de recharge publiques. Ce sont près de 800 000 bornes qui devront ainsi être installées d’ici à 2020, contre moins de 15 000 en 2011, selon un communiqué de ce jour de la Commission européenne. L’objectif fixé à la France s’élève à 97 000 bornes, ce qui reste largement inférieur aux objectifs fixés en 2009, qui étaient de 400 000 bornes en 2020.

L’Europe affiche sa volonté de briser le "cercle vicieux" dans lequel s’est engluée la voiture électrique : les investisseurs n’investissent pas dans les infrastructures de recharge faute d’un nombre suffisant de véhicules en circulation ; les constructeurs ne proposent pas de voitures à prix compétitif faute d’une demande suffisante ; les clients ne les achètent pas faute d’infrastructures de recharge, déplore en substance la Commission dans un mémo. Elle espère que les 800 000 bornes devraient constituer "une masse critique" suffisante pour sortir de ce cercle vicieux. Le coût est à la hauteur de l’enjeu : environ 8 milliards d’euros, selon Bruxelles, qui reste floue sur les modalités de financement.

La Commission affiche aussi son volontarisme sur un autre facteur de blocage : le manque de standardisation des prises des bornes de recharge. "Une prise commune à toute l’Union représente un élément indispensable", selon Bruxelles. Et la Commission de trancher dans la bataille qui oppose depuis plus de trois ans la France à l’Allemagne : "La prise de type 2 servira de standard commun". Autrement dit, victoire aux Allemands. Le coup est rude pour Schneider, qui avait pris la tête de la "EV Plug Alliance", qui défendait la prise de type 3 française.

Manuel Moragues

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

25/01/2013 - 13h17 -

La France s'est encore fait avoir par l'Allemagne pour le choix de la borne de recharge.
Du coup, je renonce à l'achat d'un VE.
Répondre au commentaire
Nom profil

24/01/2013 - 19h51 -

Et que recommande l'europe pour produire l'électricité supplémentaire ? Du nucléaire ? Du charbon ? Des éoliennes ? Et les batteries ? Pollution ? Recyclage ? Pénurie de lithium ? Bravo l'europe ! Continue !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte