Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Bruxelles sur le point de proposer un étiquetage obligatoire de la viande

Elodie Vallerey ,

Publié le

Selon une source proche du dossier interrogée par l'AFP, la Commission européenne proposerait la semaine prochaine au Parlement européen trois options possibles en matière d'étiquetage des produits transformés à base de viande.

Bruxelles sur le point de proposer un étiquetage obligatoire de la viande © DR

La France pourrait bien finalement avoir été entendue par Bruxelles. Sous couvert de l'anonymat, une source proche du dossier a en effet confié à l'AFP que la Commission européenne s'apprêterait à proposer trois axes en matière d'étiquetage obligatoire de la viande dans les produits alimentaires transformés.

Dans un rapport qui devrait être présenté la semaine prochaine, l'exécutif bruxellois va soumettre aux Etats et au Parlement européen trois options possibles en matière d'étiquetage des produits transformés à base de viande.

un rapport sur la "faisabilité de différentes options"

L'AFP révèle que l'eurodéputée française Agnès Le Brun a rencontré le commissaire en charge de la politique des consommateurs Tonio Borg le 22 octobre. Dans un communiqué, elle se dit "sceptique" quant aux intentions de la Commission.

"Dire que l'étiquetage va entraîner une hausse des prix, ce que d'ailleurs plusieurs associations de consommateurs contestent, est un argument qui permet surtout à la Commission de se défausser pour ne pas avancer dès maintenant de propositions législatives", a-t-elle accusé.

"Le Commissaire brouille les pistes aux yeux des consommateurs européens sur ses intentions d'agir en faveur de leur information, et sacrifie sur l'autel de l'orthodoxie libérale la transparence qui leur est due", a-t-elle dénoncé.

Des propositions plus ou moins contraignantes pour les producteurs et distributeurs

"La Commission ne renonce à rien et ne décide rien. Ce rapport est une information sur la faisabilité de différentes options, destiné aux ministres des 28 Etats membres de l'UE et aux élus du Parlement européen, à qui il reviendra de décider", a justifié le porte-parole de Tonio Borg à l'AFP.

Les trois options à destination des producteurs et des distributeurs de produits transformés à base de viande que la Commission entend proposer sont : faire figurer de manière volontaire la provenance de la viande, introduire une obligation de label sur la provenance de la viande, et rendre obligatoire la mention du pays d'origine de la viande sur l'étiquette.

Le scandale de la viande de cheval retrouvée dans des plats supposés être à 100% au boeuf avait ébranlé l'Europe l'hiver dernier, conduisant certains Etats membres, comme la France, à plaider en faveur de l'étiquetage obligatoire.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle