Economie

Bruxelles s'attaque à la pollution automobile

, , , ,

Publié le

La Commission organise le 11 juillet une audition publique sur la mise en œuvre de sa politique de réduction des émissions de CO2 des voitures. L'UE souhaite ramener d'ici à 2012, à 120g/km les émissions moyennes des véhicules neufs. Un objectif qui inqui

Bruxelles s'attaque à la pollution automobile

Les voitures vont devoir se serrer la ceinture. La circulation routière est à l'origine d'environ un cinquième des émissions de CO2 de l'Union européenne, dont environ 12% sont imputables aux voitures particulières. Trop pour Bruxelles. L'UE souhaite ramener d'ici à 2012, à 120g/km les émissions moyennes des véhicules neufs. Les constructeurs automobiles ne devront y contribuer que jusqu'à 130g/km, le solde étant couvert par les biocarburants et l'exploitation de nouvelles technologies.

Proposer en février 2007, cette stratégie sera débattu le 11 juillet 2007. La Commission européenne tiendra à cette date une audition publique. Objectif ? « recueillir les points de vue et les idées de toutes les parties prenantes sur les différentes possibilités envisageables pour concevoir les divers volets législatifs de l'approche intégrée », explique la Commission dans un communiqué.Jusqu'ici les constructeurs automobiles se montrent rétifs à l'idée. « Les constructeurs automobile européens soutiennent les objectifs de l'UE de réduire les émissions moyennes à 120 g/km en 2012 », explique, sur son site Internet, l'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles) - un groupe de pression qui représente des firmes comme BMW, DaimlerChrysler, Porsche, Fiat et Renault. Mais, tempère l'association, « il est crucial que cet objectif soit atteint par une voie réaliste en ce qui concerne les coûts. L'objectif d'une limitation à 130 g/km de CO2 en 2012, proposé par la Commission, est ainsi irréaliste ».

Repères

  • Porsche : 321*
  • GM : 267
  • Ford : 255
  • DaimlerChrysler : 252
  • BMW : 191
  • Nissan : 183
  • Toyota : 174
  • VW : 172
  • Honda : 164
  • Fiat : 153
  • PSA Peugeot-Citroen : 153
  • Renault : 152
*Taux d'émission en grammes de CO2/km
Source : Centre Info, agence suisse de notation environnementale
Lors de l'annonce détaillée de ses résultats annuels, en mars dernier, Norbert Reithofer, le président du directoire de BMW, a ainsi réclamé « des limitations de CO2 différenciées en fonction du segment et de la taille des véhicules ». Le patron de la marque estime que « tout autre disposition serait physiquement impossible et économiquement non viable ». Le spécialiste du haut de gamme, pénalisé par la taille et la cylindrée de ses véhicules, a tenu à préciser que ses efforts en R&D sur diverses technologies ont déjà permis de réduire de 30% les émissions de CO2 de ses véhicules roulant en Allemagne en 10 ans. Norbert Reithofer a par ailleurs ajouté qu'en 2008, un tiers des véhicules mis sur le marché par BMW se situerait en deçà de la barre des 140 grammes de CO2.

L'ACEA défend également les progrès réalisés par le secteur automobile. Ses membres, fait-elle valoir, ont réduit les émissions de CO2 de 13%, à 163 g/km en 2004, par rapport au niveau de 1995 et, s'ils se sont volontairement engagés à parvenir à 120 g/km en 2012, cet objectif s'éloigne en raison d'autres facteurs. En effet, bien que la technologie automobile se soit considérablement améliorée au cours des dernières années, notamment en matière de rendement du carburant, les réductions des émissions de CO2 rendues possibles par ces améliorations n'ont pas suffi à contrebalancer les effets de l'augmentation du trafic et de la taille des voitures. Alors qu'entre 1990 et 2004, l'UE 25 a réduit de près de 5% ses émissions globales de gaz à effet de serre, les émissions de CO2 provenant du transport routier ont augmenté de 26%, malgré une réduction moyenne des émissions de CO2 des voitures neuves de 12,4% entre 1995 et 2004. Une situation que la Commission est « déterminée à enrayer ».

B.B.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte