Bruxelles prévoit une aggravation de la récession dans la zone euro en 2020

Publié le

par Philip Blenkinsop

Bruxelles prévoit une aggravation de la récession dans la zone euro en 2020
L'économie des Etats membres de la zone euro s'enfoncera davantage dans la récession cette année et rebondira moins que prévu l'an prochain, selon de nouvelles prévisions publiées mardi par la Commission européenne. /Photo prise le 25 juin 2020/REUTERS/Yves Herman
© YVES HERMAN

BRUXELLES (Reuters) - L'économie des Etats membres de la zone euro s'enfoncera davantage dans la récession cette année et rebondira moins que prévu l'an prochain, selon de nouvelles prévisions publiées mardi par la Commission européenne.

L'exécutif européen s'attend cette année à une contraction record de 8,7% du produit intérieur brut (PIB) des 19 pays partageant l'euro, avant un rebond de 6,1% en 2021. En mai, ses prévisions étaient respectivement de -7,7% et +6,3%.

La Commission dit avoir corrigé ses perspectives de croissance en raison d'une levée moins rapide que prévu des mesures de confinement mises en place pour enrayer l'épidémie due au nouveau coronavirus.

"L'impact économique du confinement est plus fort que ce que nous avions initialement prévu. Nous sommes loin d'être tirés d'affaire et devons faire face à nombreux risques, y compris une nouvelle vague majeure d'infections", souligne Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission, cité dans un communiqué.

L'institution européenne a revu en nette baisse ses prévisions pour la France, l'Italie et l'Espagne, les trois pays de la zone euro les plus durement touchés par la pandémie, où la contraction du PIB devrait dépasser 10% cette année.

En Allemagne, pays relativement épargnée par la pandémie, la contraction attendue cette année est passée de -6,5% à -6,3%. La reprise attendue en 2021 dans la première économie d'Europe sera en revanche moins vigoureuse que dans l'estimation précédente.

Les nouvelles prévisions de la Commission ont été établies dans l'hypothèse d'une absence de résurgence de l'épidémie.

"Au niveau mondial, le taux toujours croissant de contaminations, en particulier aux Etats-Unis et dans les pays émergents, a détérioré les perspectives de croissance mondiale et devrait avoir un impact sur l'économie européenne", écrit la Commission dans son rapport.

Elle estime par ailleurs qu'une absence d'accord dans les négociations post-Brexit entre la Grande-Bretagne et l'UE constitue l'un des principaux risques pour l'économie européenne.

(version française Claude Chendjou, édité par Jean-Philippe Lefief)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte