Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Bruxelles prête à alléger son système de taxe carbone pour les avions

Astrid Gouzik , , ,

Publié le

Selon l’AFP, l’Union européenne serait prête à faire un compromis concernant la taxe carbone pour l’aviation à condition que les autres régions instaurent un système similaire d’ici à 2016.

Bruxelles prête à alléger son système de taxe carbone pour les avions © Mika Stetsovski - Flickr - C.C.

Fin septembre à Montréal doit se dérouler la prochaine assemblée générale de l’Organisation de l’aviation civile (OACI). C’est lors de cette réunion que l’Union européenne a prévu de faire une proposition pour apaiser les turbulences provoquées par sa taxe carbone.

En effet, avec l’instauration de cette taxe par Bruxelles en janvier 2012, les compagnies aériennes opérant dans l’Union européenne  étaient contraintes d’acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

La mesure a provoqué un tollé de nombreux pays membres de l'OACI dont les Etats-Unis, la Russie, l'Inde et la Chine. Pékin a menacé l'UE de mesures de rétorsion à l'encontre du constructeur aéronautique européen Airbus. La mesure a été gelée pour un an depuis le 30 avril 2013.

Un système similaire pour les autres régions

Pour apaiser les tensions, l’Union européenne s’apprêterait à alléger son système de taxe sur les émissions de CO2 à condition que les autres régions s'engagent à mettre en place un système similaire d'ici à 2016, a appris l’AFP de source européenne.

L’agence de presse s’est procuré un document dans lequel il est précisé que la taxe instaurée par l'UE ne concernera que la partie du vol effectuée au-dessus de l'espace aérien européen, et non plus l'ensemble du trajet. Bruxelles devrait présenter ce document en septembre lors de l’assemblée générale de l’OACI.

En contrepartie : "Il faut qu'en échange, les autres régions s'engagent formellement lors de la prochaine réunion de l'OACI à instaurer une taxe similaire à la taxe européenne dans leurs zones d'ici à 2016", a précisé cette source proche des négociations. "Le but est d'arriver à un système mondial de réduction de CO2 pour le secteur aérien d'ici à 2020", a-t-elle également confié.

Les Etats-Unis seraient prêts à accepter ce compromis. En cas de refus, Bruxelles reviendra à sa position initiale d'une taxe sur les émissions de CO2 sur l'ensemble du trajet des compagnies aériennes qui décollent ou atterrissent en Europe.

Astrid Gouzik

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle