BRUXELLES PEUT-ELLE INFLÉCHIR LA STRATÉGIE DE MICROSOFT ?

,

Publié le

Après plus de cinq ans d'enquête sur les pratiques commerciales de Microsoft, la Commission européenne devrait statuer le 24 mars.

OUI - Etienne Wéry Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris, fondateur de www.droit-technologie.org "Il n'y aura pas un Bush pour infléchir l'anti-trust"

Bruxelles peut faire reculer Microsoft. Cela a déjà été le cas l'été dernier avec la technologie d'authentification sur internet, Passport.net. Celle-ci impliquait la création de flux de données, non conformes aux directives européennes portant sur le respect de la vie privée. La Commission européenne s'est opposée à sa commercialisation. Et Microsoft a fini par transiger. Aujourd'hui, la situation est différente : Bruxelles est face à un problème de concurrence. Microsoft est accusé d'abus de position dominante sur deux marchés : celui des serveurs et celui des lecteurs multimédias. Si l'infraction est confirmée, l'amende est incontournable. Celle-ci peut atteindre jusqu'à 10 % du chiffre d'affaires de Microsoft. En moyenne, les amendes se situent toutefois plutôt entre 1 et 3 % des ventes. Mais plus que de percevoir de l'argent, l'objectif de Bruxelles est de veiller aux intérêts des consommateurs et au respect de la concurrence. Sur le volet des serveurs, les solutions les plus efficaces seraient organisationnelles (départementalisation, voire scission). Du côté du multimédia, Bruxelles pourrait exiger que Microsoft vende séparément son lecteur et son système d'exploitation, mais ce sont les consommateurs qui trancheront, in fine, en fonction de l'offre des contenus.

Microsoft fera, à coup sûr, appel auprès de la Cour de justice pour gagner du temps. Mais Bruxelles a du répondant. La Commission européenne est politiquement plus indépendante que l'administration américaine, du fait de la pluralité de ses membres. Le lobbying existe, mais il n'y aura pas un George Bush pour peser en faveur de Microsoft.

NON - Bernard Lang Directeur de recherche à l'INRIA* et vice-président de l'AFUL** "La mort des concurrents vaut bien quelques amendes"

Les mêmes mascarades judiciaires se répètent, année après année, sans changer le comportement de la société. Sanctionné pour ses pratiques prédatrices de « ventes groupées », Microsoft ne varie guère ses méthodes de distribution. L'éditeur est condamné pour l'intégration d'Internet Explorer dans Windows, mais le logiciel y est toujours. C'est aujourd'hui au tour du Media Player. Microsoft utilise son monopole dans les postes de travail comme levier pour éliminer des concurrents, souvent meilleurs, par l'intégration des applications et le contrôle des interfaces, voire pire. Condamnée, la société s'engage à cesser ses pratiques, et poursuit comme si de rien n'était. Les procès durent... en attendant la mort des concurrents et le gain de nouveaux segments de marché, ce qui vaut bien quelques amendes. Amendes d'ailleurs ridicules. Le maximum, 10 % du chiffre d'affaires, est énorme, sauf si l'on a des marges proches de 30 %. Mais l'amende envisagée ne serait que de 100 millions de dollars, une misère pour une société qui a su mobiliser cinq fois plus en trois semaines, pour tenter de détourner les choix politiques du gouvernement indien en faveur de Linux. Une bonne gouvernance ne règle pas les problèmes au cas par cas. Mieux vaut une régulation qui renforce naturellement la concurrence. Ce n'est clairement pas le choix du commissaire au Marché intérieur, Frits Bolkestein, qui collabore avec Microsoft pour imposer les brevets logiciels à l'Europe et pour bloquer toute législation sur l'interopérabilité.

*Institut national de recherche en informatique et en automatique. **Association francophone des utilisateurs de Linux et des logiciels libres.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte