Bruxelles incite à la réduction des émissions de CO2 pour les navires

Les navires doivent être traités comme les camions et les voitures. C’est en suivant cet argument que la Commission européenne entend réduire les émissions polluantes du secteur maritime.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bruxelles incite à la réduction des émissions de CO2 pour les navires

Bruxelles veut mettre les navires au vert. La Commission européenne propose le 15 juillet de réduire la teneur en soufre des carburants utilisés par les bateaux. "Il est à présent temps que le secteur maritime apporte sa contribution, d'autant que l'incidence de celui-ci sur la qualité de l'air s'étend bien au-delà des régions côtières", estime le commissaire européen en charge de l'Environnement Janez Potocnik. Si Bruxelles n’émettait pas ces mesures, les émissions d’origine maritime pourraient être plus importantes que celles provenant de toutes les sources terrestres réunies.

Dans le détail, elle prévoit de baisser de 90% les émissions de dioxyde de soufre et de 80% celles des particules fines. La teneur en soufre maximale autorisée pour les carburants à usage maritime utilisés en zone sensible sera ramenée de 1,5% à 0,1% dès le 1er janvier 2015. Pour les autres zones, elle passera de 4,5% à 0,5% au 1er janvier 2020. Des mesures d’accompagnement à court et moyen terme doivent être mises en place pour aider le secteur.

Ce texte prend en compte les nouvelles normes de l’organisation maritime internationale. Il doit encore être soumis pour approbation aux gouvernements et au Parlement européens.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS