Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Bruxelles donne son feu vert au rachat d'Opel par PSA

, , , ,

Publié le , mis à jour le 06/07/2017 À 06H50

PARIS (Reuters) - La Commission européenne annonce mercredi 5 juillet qu'elle approuve sans condition l'acquisition du constructeur automobile Opel par le groupe PSA.

Bruxelles donne son feu vert au rachat d'Opel par PSA
La Commission européenne annonce mercredi qu'elle approuve sans condition l'acquisition du constructeur automobile Opel par le groupe PSA. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann
© CHRISTIAN HARTMANN

Une étape de plus de franchie. La Commission européenne a approuvé sans condition, mercredi 5 juillet, l'acquisition du constructeur automobile Opel par le groupe PSA. La Commission précise dans un communiqué qu'elle a analysé l'impact de l'opération sur les marchés de l'automobile au niveau européen comme national et qu'elle a conclu que l'opération ne soulèverait pas de problèmes de concurrence sur les marchés concernés par ce rapprochement.

PSA a annoncé en mars l'acquisition d'Opel, la filiale européenne de General Motors, dans le cadre d'une opération qui la valorise à 2,2 milliards d'euros. PSA acquiert le contrôle exclusif de l'ensemble d'Opel, l'opération comprenant l'acquisition des actifs et participations liés à Opel, donc les sites de la marque britannique Vauxhall.

L'enquête de la Commission a notamment montré que "l'entité fusionnée continuera à faire face à une forte concurrence de la part de constructeurs tels que Renault, Volkswagen, Daimler, Ford, Fiat et divers concurrents asiatiques", indique l'exécutif européen dans son communiqué.

"En ce qui concerne la fabrication et la vente de véhicules automobiles, les parts de marché combinées des deux sociétés sont relativement faibles sur tous les marchés concernés", note la CE. "Les sociétés n'atteignent une part de marché combinée supérieure à 40% que sur deux marchés nationaux (Estonie et Portugal) pour les petits véhicules utilitaires, avec toutefois une augmentation inférieure à 5% sur chacun de ces marchés."

"En ce qui concerne les marchés de la distribution en gros et au détail, la Commission a écarté la possibilité que l'opération puisse avoir un effet préjudiciable en raison des différents canaux de distribution utilisés par PSA et Opel et de la présence de distributeurs, importateurs et détaillants indépendants."

Pour Reuters, Dominique Rodriguez

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle