Bruxelles autorise la France à apporter sa garantie à PSA Finance

La Commission européenne a annoncé lundi avoir accordé un feu vert provisoire à la garantie de l'Etat français de 1,2 milliard d'euros accordée à Banque PSA Finance, la filiale de crédit automobile en difficulté de PSA Peugeot Citroën.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bruxelles autorise la France à apporter sa garantie à PSA Finance

La Commission européenne a approuvé temporairement une aide de la France au sauvetage financier de la banque PSA Finance, sous forme d'une garantie de 1,2 milliard d'euros pour une durée de six mois, a-t-elle annoncé lundi 11 février.

Elle justifie sa décision par le fait que "l'octroi de cette garantie était nécessaire pour assurer l'accès de la Banque PSA Finance au marché et éviter tout effet de contagion au système bancaire français, qui affecterait le coût de financement des banques".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'autorisation de cette aide est subordonnée à la présentation pendant cette période d'un plan de restructuration pour le groupe PSA dans son ensemble, ajoute la Commission.

"Cette annonce est conforme au calendrier, on attend une autorisation définitive à l'été", a réagi un porte-parole de PSA interrogé par l'AFP, ajoutant que "le groupe mène déjà une restructuration en France et qu'il a accepté des contreparties en échange de la garantie de l'Etat". Il a rappelé que le groupe avait notamment ouvert son conseil de surveillance à un nouvel administrateur, Louis Gallois, formellement indépendant, mais qui fera office de courroie de transmission avec l'Etat, et à un représentant des salariés.

Fin décembre 2012, le journal Les Echos avait révélé que la garantie publique, d'un total de 7 milliards d'euros jusqu'en 2015; apportée à la banque du groupe automobile par le gouvernement français relevait d'une aide d'Etat et que Bruxelles devait donc donner son accord. Un concurrent de PSA se serait en effet plaint auprès de Bruxelles, s'estimant victime d'une distorsion de concurrence.

Julien Bonnet

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS