Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

L'interdiction du dioxyde de titane dans les confiseries confirmée par le gouvernement

, ,

Publié le , mis à jour le 17/05/2019 À 19H00

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Vu sur le web Après plusieurs mois de polémique, les ministres de l'économie et de la transition écologique ont finalement annoncé l'interdiction du dioxyde de titane dans les confiseries. Cette décision fait suite à la remise d'un rapport de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sur les risques de cet additif. 

L'interdiction du dioxyde de titane dans les confiseries confirmée par le gouvernement © DR

L'information était attendue depuis le début de semaine, elle a été confirmée ce 17 avril. Le gouvernement a décidé d'interdire l'additif E171 aussi connu sous le nom dyoxide de titane des confiseries. Cette décision fait suite à un rapport commandé en janvier dernier à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sur les risques de cet additif. 

Deux ans de polémique

Utilisé notamment par les confiseurs pour blanchir et intensifier la brillance de leurs bonbons, ce produit, signalé sur les étiquettes par le signe E171, est au cœur d’une polémique depuis que l'INRA a démontré les risques cancérigènes de l’exposition aux nanoparticules de dioxyde de titane contenu dans ce colorant.

Après avoir rappelé que l'analyse de l'INRA n'était pas partagée par les autorités européennes, Bruno Le Maire avait demandé, le 8 janvier dernier, une évaluation de l'ANSES. 

Impossible de lever les incertitudes sur[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle