Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Bruce Clever remplace Philippe Mellier à la tête du diamantaire De Beers

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Le Français Philippe Mellier, directeur général de De Beers, le premier diamantaire mondial, a présenté sa démission, après plusieurs années chahutées pour le secteur. Il est remplacé à la tête du premier diamantaire mondial par Bruce Clever.

Bruce Clever remplace Philippe Mellier à la tête du diamantaire De Beers
Bruce Clever prendra les commandes de De Beers en juillet prochain.
© De Beers

A compter du 1er juillet, Bruce Clever (photo) remplacera Philippe Mellier à la direction du groupe De Beers, premier diamantaire mondial (4,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires, 20 000 salariés). Agé de 51 ans, il était précédemment directeur de la stratégie et du développement des affaires groupe pour Anglo American, la maison-mère de De Beers. Entré dans le groupe en 2005, il en a occupé les postes de secrétaire général, de directeur commercial avant, entre 2011 et 2015, d’assurer la direction exécutive de De Beers dans les domaines de la stratégie, du développement des affaires, des affaires corporate et des technologies.

Après cinq ans passés à la tête du diamantaire, Philippe Mellier considère sa mission achevée. "Comme je l'ai annoncé dès le début en 2011, je prévoyais un plan de cinq ans avec l'équipe et le conseil d'administration pour replacer De Beers sur sa trajectoire actuelle. Ayant traversé les moments les plus difficiles de l'industrie du diamant et le marché montrant des signes de reprise, c’est désormais le bon moment de passer le flambeau à la prochaine génération", a-t-il expliqué dans le communiqué annonçant ce renouvellement du management.

Un quinquennat agité

Lors de sa prise de fonctions chez De Beers, Philippe Mellier avait décidé d’abaisser la production de 30% pour soutenir les prix. En 2015, le bénéfice avant impôts de l’entreprise a chuté de 58% en 2015, à 571 millions de dollars, sous l’effet d’une baisse des ventes de bijoux (- 2% en 2015) et de diamants bruts (-39% en volume). Le ralentissement économique chinois a notamment pénalisé les ventes.

Malgré ces difficultés, le diamantaire poursuit ses opérations d’exploration, avec des projets en Afrique du Sud et au Canada. Il fait partie des trois filiales qui ont subsisté au plan de restructuration présenté en décembre 2015 par Anglo American. Des réductions d'actifs avaient été présentées pour faire face à l'impact de la baisse des prix des matières premières.

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle