Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Broadcom renforce la domination américaine de l’industrie flabless des puces

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

En déplaçant son siège de Singapour vers la Californie, Broadcom apporte aux Etats-Unis leur deuxième grand fournisseur sans usines de puces électroniques après Qualcomm. Un renfort qui accentue leur domination en portant leur part dans cette industrie à 69%, contre 53% auparavant.

Broadcom renforce la domination américaine de l’industrie flabless des puces
Broadcom va troquer ses habits singapouriens contre des habits américains
© Mike Blake

L’industrie américaine des semiconducteurs, qui domine le marché mondial à 48%, va recevoir le renfort d’un acteur et pas des moindres : Broadcom. Le numéro un mondial des circuits de réseaux, qui affiche un chiffre d’affaires de 15,5 milliards de dollars dans le secteur en 2017, est en train d’achever les démarches pour changer son siège social de Singapour vers San Jose, en Californie. Le changement a été approuvé par le conseil d’administration de l’entreprise. Il n’attend plus que la décision du tribunal de commerce de Singapour pour devenir effectif.

Echec du projet de rachat de Qualcomm

Société américaine, issue de HP, l’ex-Avago Technologies a choisi de se domicilier à Singapour pour être proche de ses fondeurs asiatiques à qui il confie la fabrication de ses puces, et de la Chine où il compte de nombreux grands clients. Mais pour faciliter l’acceptation de son projet d’acquisition de l’américain Qualcomm, numéro un mondial des puces mobiles, par Washington, il a entamé en novembre 2017 les démarches pour déplacer son siège social en Californie. Une opération censée lui donner les habits d’une société américaine et lever les craintes des autorités américaines de voir l’un de leurs fleurons tomber entre les mains d’une entreprise étrangère. Peine perdue. Le président américain Donald Trump a bloqué le projet pour des raisons de sécurité nationale.

Malgré ce camouflet, Broadcom a choisi d’aller jusqu’au bout de sa démarche. Car le groupe, qui s’est construit par une quinzaine d’acquisitions pour un total de 50 milliards de dollars, entend poursuivre sa croissance externe dans l’objectif d’étendre ses fournitures à Apple, l’un de ses plus grands clients à qui il livre des circuits GPS, Wi-Fi, Bluetooth ou radiofréquences. Parmi les cibles dans son viseur, figurent deux champions américains : Cirrus Logic dans les circuits audio et Xilinx dans les circuits logiques programmables, selon l’analyste Leo Sun du blog boursier The Motley Fool. Pour obtenir l’approbation de Washington pour ses futures emplettes, il doit se débarrasser de son habit singapourien.

Trois américains sur le podium des fournisseurs fabless

Le renfort de Broadcom accentue la domination des Etats-Unis sur l’industrie mondiale fabless (sans usines) des circuits intégrés électroniques. Sur un chiffre d’affaires estimé à 101,4 milliards de dollars en 2017 par le cabinet IC Insights pour ce secteur, il fait grimper leur part à 69%, contre 53% auparavant.  Sur le Top 10 mondial des fournisseurs fabless de puces, les Etats-Unis détiendront sept places, dont les trois marches du podium avec Qualcomm, Broadcom et Nvidia. Les trois autres places sont occupées par le taiwanais MediaTek, numéro deux mondial des puces mobiles, et les chinois HiSilicon Technologies, bras armé de Huawei dans les semiconducteurs, et Unigroup Spreadtrum RDA, une société de Tsinghua Unigroup, fer de lance du plan de développement de la Chine dans les circuits intégrés électroniques.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle