Bristol-Myers Squibb : résultats trimestriels meilleurs qu'attendus

Le Groupe pharmaceutique Bristol-Myers Squibb a aujourd'hui présenté des résultats trimestriels solides, et ce malgré la fin de brevets qui a fait plonger les ventes de son antihypertenseur Avapro.

Partager

Le mois prochain, BMS va perdre ses droits d'exclusivité pour la commercialisation aux Etats-Unis de son anticoagulant Plavix, qui génère pas moins de sept milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel. Les chiffres de ventes du groupe américain sont d'autant plus sous pression.

Bristol-Myers Squibb continue de développer plusieurs médicaments qui pourraient limiter l'impact de la perte de ses brevets, contrairement à d'autres groupes pharmaceutiques dont les résultats vont être mis à mal dans les prochaines années par la concurrence des médicaments génériques.

Parmi ces nouveaux produits BMS travaille notamment sur un traitement du mélanome nommé Yervoy, un traitement contre le diabète Onglyza et sur Eliquis, un anticoagulant expérimental. Ce dernier pourrait rapporter plus de quatre milliards de dollars de ventes annuelles à BMS et à son partenaire Pfizer. Le médicament pourrait être approuvé d'ici la fin juin.

Le chiffre d'affaires de Bristol-Myers Squibb a augmenté au 1er trimestre de 5% à 5,25 milliards de dollars (soit 3,97 milliards d'euros), dépassant ainsi les estimations des analystes, et ce alors que les ventes de l'Avapro ont baissé de 29% à 207 millions de dollars.

Le bénéfice net s'est lui affiché en augmentation de 10% à 1,1 milliard de dollars, ou 0,64 dollar par action, quand les analystes attendaient un bénéfice net par action de 0,63 dollar.

Le Plavix, commercialisé avec Sanofi-Aventis, a vu ses ventes chuter de 4% à 1,69 milliard de dollars sur le premier trimestre 2012. Les ventes du Sprycel ont elles augmenté de 34% à 231 millions de dollars. Les ventes de Yervoy ont atteint 154 millions de dollars, contre 144 millions l'année précédente.

L'action Bristol-Myers Squibb reculait ce matin à Wall Street de 0,35% à 34,17 dollars alors que le S&P 500 était presque stable.

L'Usine Nouvelle, avec Reuters

Pour aller plus loin :

Les défis du secteur pharmaceutique en 2012

Sanofi et BMS dédommagés pour contrefaçon de brevets

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS