Brexit: Recul in extremis de Londres sur les transactions financières

LONDRES (Reuters) - L'autorité des marchés financiers britanniques a annoncé jeudi qu'elle autoriserait les intervenants du Royaume-Uni à utiliser les plates-formes de transactions de l'Union européenne pour échanger des "swaps" pendant une durée susceptible d'atteindre trois mois, afin d'éviter des perturbations.
Brexit: Recul in extremis de Londres sur les transactions financières
L'autorité des marchés financiers britanniques a annoncé jeudi qu'elle autoriserait les intervenants du Royaume-Uni à utiliser les plates-formes de transactions de l'Union européenne pour échanger des "swaps" pendant une durée susceptible d'atteindre trois mois, afin d'éviter des perturbations. /Photo prise le 27 décembre 2020/REUTERS/Simon Dawson

La sortie définitive du Royaume-Uni de l'Union européenne, à 23h00 GMT jeudi, faisait en effet craindre une interruption au moins partielle des transactions sur les swaps entre les deux rives de la Manche, qui représentent des milliards d'euros chaque jour. Les filiales des banques de l'UE basées à Londres étaient les plus menacées.

Face au refus de Bruxelles de lever son interdiction des transactions sur swaps à Londres, la Financial Conduct Authority (FCA) explique qu'elle autorisera à titre temporaire les institutions financières du Royaume-Uni à utiliser des plates-formes de l'Union si elles n'ont pas conclu d'accord spécifique leur permettant d'exécuter leurs ordres par d'autres voies, aux Etats-Unis par exemple.

"Nous verrons, d'ici au 31 mars 2021, si l'évolution des marchés ou de la réglementation justifie de reconsidérer notre approche", ajoute la FCA dans un communiqué.

Cette décision implique qu'une partie des transactions réalisées jusqu'à présent à la City de Londres devraient migrer à partir de lundi vers des plates-formes de transactions de l'Union européenne.

La Banque d'Angleterre avait dit craindre que des perturbations affectent des swaps de taux d'intérêt représentant quelque 200 milliards de dollars (163 milliards d'euros) en l'absence d'accord entre le Royaume-Uni et l'Union.

Londres avait déjà pris une décision similaire concernant les actions libellées en euros, en autorisant les banques et les sociétés de gestion d'actifs britanniques à utiliser des plates-formes de l'UE à partir du 4 janvier.

(Huw Jones, version française Marc Angrand)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Gestion/exploitation du service « distribution multimédia à l'attention des visiteurs ». Lot 2

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS