L'Usine Matières premières

Brexit: La Grande-Bretagne veut décider seule de sa politique de pêche

, , ,

Publié le

EDIMBOURG (Reuters) - La Grande-Bretagne veut décider seule de sa politique de pêche après le Brexit fin mars 2019, notamment pour ce qui est de l'accès de ses eaux territoriales aux bateaux des pays de l'Union européenne, selon un document rendu public mercredi.

Brexit: La Grande-Bretagne veut décider seule de sa politique de pêche
"En tant qu'Etat côtier indépendant, et pour la première fois depuis plus de quarante ans, l'accès aux eaux britanniques ne dépendra que de nous, sera sous notre contrôle, dans l'intérêt des pêcheurs britanniques", a déclaré le ministre de l'Environnement et de l'Alimentation, Michael Gove (photo). /Photo prise le 7 juin 2018/REUTERS/Toby Melville
© Toby Melville

"En tant qu'Etat côtier indépendant, et pour la première fois depuis plus de quarante ans, l'accès aux eaux britanniques ne dépendra que de nous, sera sous notre contrôle, dans l'intérêt des pêcheurs britanniques", a déclaré le ministre de l'Environnement et de l'Alimentation, Michael Gove.

"Cela est cohérent avec la politique de pêche suivie par d'autres Etats côtiers comme la Norvège", a-t-il ajouté.

Dans ses négociations avec l'UE, le Royaume-uni veut séparer le dossier de l'accès à ses eaux territoriales et celui des quantités de poisson britannique exportées vers l'Union.

Cette idée a le soutien du secteur de la pêche en Grande-Bretagne, notamment dans le nord-est de l'Ecosse où de nombreux électeurs se sont prononcés pour le Brexit afin de protester contre les quotas de pêche imposés par l'UE.

Le "livre blanc" rendu public mercredi affirme que le système actuel imposé par l'Union pour la pêche est injuste et dépassé.

Les idées britanniques risquent de rencontrer une forte opposition à Bruxelles, où l'on estime que si la pêche britannique est vendue dans l'UE, alors les bateaux des pays de l'Union doivent pouvoir pêcher dans les eaux britanniques.

Actuellement, la Grande-Bretagne exporte environ 75% de sa pêche vers les pays de l'UE.

La politique actuelle de l'UE permet à tous les bateaux européens d'accéder aux eaux et aux zones de pêche des pays membres, ce qui favorise la compétition.

Bruxelles rejette l'idée que la Grande-Bretagne puisse dicter unilatéralement les conditions dans lesquelles d'autres pays pourront pêcher dans ses eaux.

La Première ministre Theresa May a déclaré que la Grande-Bretagne quitterait la Politique commune de la pêche (PCP) mais que les quotas resteraient en place pendant les deux années qui suivront le Brexit.

La Fédération écossaise des pêches affirme qu'actuellement 60% des poissons des eaux écossaises sont pêchés par des bateaux d'autres pays de l'UE.

 

(Elisabeth O'Leary; Guy Kerivel pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte