[Brexit] La filière automobile britannique veut un accord de libre-échange

Le Brexit inquiète la fédération professionnelle du secteur automobile britannique. Vendredi 20 décembre, elle a demandé au nouveau Premier ministre de conclure un accord de libre-échange avec l'Union européenne.

Partager
[Brexit] La filière automobile britannique veut un accord de libre-échange
La filière automobile britannique, déjà en difficulté, redoute des droits de douane avec le Brexit. /Photo d'archives/REUTERS/Kieran Doherty

Vendredi 20 décembre, la fédération professionnelle du secteur automobile britannique a appelé le Premier ministre Boris Johnson à conclure un accord commercial de libre-échange avec l'Union européenne (UE). La SMMT (Society of Motor Manufacturers and Traders) redoute en effet des droits de douane pour une industrie dont la production a chuté en novembre.

La production automobile britannique a chuté de 16,5 % en novembre, à 107 753 unités, dans la lignée de sa tendance en 2019, d'après les chiffres publiés par la SMMT. Le Royaume-Uni est l'un des rares grands marchés en Europe à accuser une telle diminution. Sur les onze premiers mois de l'année, la production a reculé de 14,5 %, à 1,2 million de véhicules.

"Éviter toute barrière commerciale"

"La production automobile britannique est guidée par l'export, donc nous avons hâte de travailler avec le nouveau gouvernement pour aboutir à un accord commercial ambitieux avec l'UE", a déclaré le directeur général de la SMMT, Mike Hawes. "Cet accord doit être de libre-échange et éviter toute barrière commerciale qui, pour l'automobile, signifie que nos normes doivent être alignées", a-t-il ajouté.

Boris Johnson, dont le Parti conservateur a remporté une victoire écrasante aux élections législatives du 12 décembre, doit négocier en 2020 les termes des futures relations commerciales du Royaume-Uni avec l'UE. Il prévoit d'exclure dans l'accord de sortie de l'UE l'hypothèse d'une prolongation de la période de transition post-Brexit au-delà du 31 décembre 2020, ce qui laissera à peine onze mois à Londres et Bruxelles pour s'entendre sur un éventuel accord commercial.

Avec Reuters (Costas Pitas; version française Jean Terzian)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Consultant Transition Energétique du Maritime (F/H)

BUREAU VERITAS - 19/01/2023 - CDI - Nantes

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS