[Brexit] Il reste des désaccords, notamment sur la pêche, selon Clément Beaune

Plusieurs sujets, dont la question de la pêche, constituent des points de désaccord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni dans le cadre des négociations sur leurs futures relations, a déclaré ce 21 décembre le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune.

Partager
[Brexit] Il reste des désaccords, notamment sur la pêche, selon Clément Beaune
Plusieurs sujets, dont la question de la pêche, constituent des points de désaccord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni dans le cadre des négociations sur leurs futures relations, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune. /Photo prise le 20 décembre 2020/REUTERS/Peter Nicholls

"Il y a encore des difficultés importantes, dont la pêche, dans ces négociations. Nous essayons de les surmonter mais elles demeurent à ce stade", a dit Clément Beaune à la presse après une réunion au Quai d'Orsay avec des dizaines de fédérations professionnelles françaises concernées par le Brexit.

"Il y a eu des propositions britanniques successives, parfois sur la pêche, qui ne répondent pas aux priorités ni aux exigences européennes que nous avons posées", a-t-il ajouté. Pour le secrétaire d'Etat, "ce serait une erreur de raisonnement" et "une stigmatisation" que d'isoler les négociations relatives à la pêche du reste des discussions.

Les pourparlers se poursuivent pour tenter de trouver un accord avec le Royaume-Uni avant le 31 décembre.

Sans accord commercial, les échanges entre l'UE et les Britanniques se feront selon les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), synonymes de droits de douane ou de quotas.

"Il ne s'agit pas de faire un accord au rabais, un mauvais accord, un accord précipité", a dit Clément Beaune à la presse. "Oui à la négociation, essayons de trouver ce bon accord (...) mais pas d'accord à tout prix, pas d'accord au rabais, c'est clair nous l'avons répété", a-t-il ajouté.

Il sera de toute façon quasiment impossible d'éviter un "no deal" technique au 1er janvier car il ne reste plus assez de temps pour faire valider un accord prenant effet à cette date.

Avec Reuters (Elizabeth Pineau et Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

0 Commentaire

[Brexit] Il reste des désaccords, notamment sur la pêche, selon Clément Beaune

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS