Brexit: Deutsche Bank étudie un transfert de l'activité de trading

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank étudie la possibilité de transférer une grande partie de son activité de trading de titres de Londres vers Francfort ou une autre ville en Europe, en prévision d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE), a-t-on appris jeudi d'une source proche du dossier.
Partager
Brexit: Deutsche Bank étudie un transfert de l'activité de trading
Deutsche Bank étudie la possibilité de transférer une grande partie de son activité de trading de titres de Londres vers Francfort ou une autre ville en Europe, en prévision d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE). /Photo prise le 31 janvier 2017/REUTERS/Kai Pfaffenbach

La première banque allemande envisage de créer un centre de d'enregistrement pour des transactions hors Royaume-Uni actuellement traitées par Londres, a déclaré la source.

Deutsche Bank procèdera à des ajustements au fur et à mesure du déroulement des négociations sur le Brexit mais la banque se prépare au pire, notamment l'hypothèse dans laquelle les activités basées à Londres ne bénéficieraient plus du "passeport européen" permettant d'exercer dans l'ensemble de l'UE, a ajouté la source, au sujet d'une information d'abord rapportée par Bloomberg mercredi.

Plusieurs banques, dont Nomura Holdings et Daiwa Securities Group ont récemment déclaré qu'elles créeraient des filiales à Francfort pour se préparer au Brexit.

On ignore pour l'instant le nombre d'employés de Deutsche Bank qui pourraient être concernés par un éventuel transfert au cours des 18 prochains mois et la banque allemande envisage aussi de transférer certains postes à Berlin ou vers d'autres centres financiers en Europe.

Sylvie Matherat, membre du conseil de surveillance de Deutsche Bank, a laissé entendre en avril que la banque pourrait déplacer jusqu'à 4.000 salariés actuellement installés à Londres à la suite du Brexit.

Dans son rapport annuel, Deutsche Bank disait employer 8.575 personnes en Grande-Bretagne sur un effectif mondial de 99.744 fin 2016. Sur les 30 milliards d'euros de revenus dégagés par le groupe, environ 5 milliards proviennent du Royaume-Uni.

(Tom Sims; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS