Brexit: BlackRock et Goldman pourraient transférer des gérants aux USA, selon des sources

par Josephine Mason, Abhinav Ramnarayan et Helen Reid
Partager
Brexit: BlackRock et Goldman pourraient transférer des gérants aux USA, selon des sources
BlackRock et Goldman Sachs Asset Management prévoient de transférer temporairement à New York certains gérants de fonds basés en Grande-Bretagne en cas de Brexit sans accord. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton

LONDRES (Reuters) - BlackRock et Goldman Sachs Asset Management prévoient de transférer temporairement à New York certains gérants de fonds basés en Grande-Bretagne en cas de Brexit sans accord, a appris Reuters de deux sources.

Ces gestionnaires de portefeuille seraient au final transférés en Europe continentale pour gérer les comptes de leurs clients une fois que la Grande-Bretagne et l'Union européenne auraient convenu d'un cadre réglementaire, ont ajouté les sources.

Ni BlackRock ni Goldman, qui emploient à eux deux plus de 10.000 personnes à Londres, ne s'attendent cependant à une sortie désordonnée du Royaume-Uni de l'UE qui les contraindrait à procéder à une délocalisation d'urgence, ont précisé les sources.

"Nous continuons à surveiller la situation et sommes prêts à servir la clientèle quoi qu'il arrive", a dit un porte-parole de Goldman Sachs Asset Management.

Une porte-parole de BlackRock, plus grand gestionnaire d'actifs au monde avec quelque 6.300 milliards de dollars (5.544 milliards d'euros) sous gestion, s'est refusé à commenter le plan mais a déclaré dans un courriel à Reuters : "BlackRock dispose de licences et d'autorisations réglementaires étendues dans toute l'Europe et dans le monde afin de pouvoir continuer à servir ses clients après le Brexit."

Pour éviter de tels mouvements, l'Autorité européenne des marchés financiers discute avec la Financial Conduct Authority britannique en vue d'accords qui superviseraient l'activité transfrontalière de gestion d'actifs et les gérants.

Un porte-parole de l'Autorité européenne des marchés financiers a dit s'attendre à ce que des accords soient en place avant la fin du mois de mars, date prévue du Brexit.

Une base arrière temporaire aux Etats-Unis aurait du sens pour Goldman et BlackRock dans la mesure où l'Europe a conclu des accords de coopération avec les autorités réglementaires américaines.

(Dominique Rodriguez pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS