Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bretagne : Une locomotive nommée orange

, , ,

Publié le

Enquête En dix ans, la région a effectué une véritable révolution technologique et emploie désormais 42 000 personnes dans ce secteur florissant.

Bretagne : Une locomotive nommée orange

LE CRÉATEUR DE JEUX SUR LE PODIUM MONDIAL

Elle est très loin l'époque où Yves Guillemot et ses frères participaient au commerce de produits de l'agriculture de leurs parents à Carentoir. Resté fidèle à cette commune du Morbihan où est né Ubisoft, Yves Guillemot (52 ans) est désormais à la tête d'un empire du jeu vidéo. Répartis un peu partout dans le monde, ses 25 studios fabriquent des jeux comme Prince of Persia, vendu à 18 millions d'exemplaires. Toujours entre deux avions, Yves Guillemot est le PDG d'une entreprise composée de 7 000 collaborateurs, dont 1 500 basés en France. "Dans l'industrie du jeu vidéo, il faut de la créativité. Pour briller, il faut donc toujours en faire plus", précise-t-il.

 

Les entreprises citées

La tour de télécommunications, qui trône au sommet de la butte de Coësmes, à proximité de laquelle se regroupent entreprises et start-up rennaises du numérique, illustre les compétences régionales. En une décennie, la Bretagne est devenue la patrie des réseaux à très haut débit, de la Télévision numérique terrestre (TNT) et des images en 3 D. À l'origine de ce succès, il y a la locomotive France Télécom-Orange tant à Rennes, où le groupe emploie plus de 800 ingénieurs et cadres, qu'à Lannion, où il compte plus de 1 200 collaborateurs issus de l'ex-Cnet. La filière régionale compte 42 000 salariés, dont 15 000 en R et D, et plus de 20 000 emplois sont recensés sur le technopôle Rennes Atalante.

Si Technicolor, Canon et autre Alcatel-Lucent sont présents à Brest et à Lannion, la force bretonne réside dans un imposant tissu de PME créées ex nihilo. Elles sont désormais près de 1 000 à contribuer au boom de la Bretagne numérique. Pour accompagner la filière, le pôle de compétitivité Images et Réseaux a obtenu la création de l'Institut de recherche technologique B-Com. "Il est doté de 250 millions d'euros sur dix ans. Spécialisé dans les technologies de l'image, il doit générer la création de 2 000 emplois directs", insiste Vincent Marcatté, le président d'Images et Réseaux.

Parmi les actions à venir de B-Com : le développement des conditions technologiques nécessaires pour décupler les capacités de circulation des données sur les réseaux sans augmenter la consommation énergétique et la création de salles de cinéma en 3 D sans lunettes.

Artefacto, l'architecture et la culture

 

Astellia optimise les réseaux mobiles

 

TeamCast, la télé numérique terrestre

 

Etiam transmet les images médicales

 

Enensys Technologies diffuse dans 40 pays

 

Cognix Systems créateur de sites

 

Haploid pour mobile haut de gamme

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle