Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Brésil 2014 : comment Bayer a aidé Adidas à concevoir le ballon high tech du Mondial

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le , mis à jour le

Brazuca,  nouveau ballon officiel de la Coupe du monde est le fruit d’un partenariat entre deux géants allemands : l’équipementier Adidas et le chimiste Bayer. Il recèle de nombreux matériaux innovants.

Brésil 2014 : comment Bayer a aidé Adidas à concevoir le ballon high tech du Mondial © Bayer

Son nom, Brazuca, ne désigne pas une machine de guerre. Mais, en brésilien, une attitude positive face à la vie. Le nouveau ballon officiel de la Coupe du monde de football est fabriqué par Adidas. Mais pour ses mousses et adhésifs spéciaux, l’équipementier sportif allemand a fait appel à son compatriote Bayer MaterialScience (11,2 milliards d’euros de chiffre d'affaires en 2013), la filiale spécialisée dans les polymères du groupe chimique Bayer. Nouveau record pour Adidas : 600 footballeurs professionnels ont testé Brazuca pour s’assurer que le contrôle du ballon avait été amélioré grâce à la réduction du nombre de panneaux utilisés. Alors que la norme était à 12, voire 32 panneaux, ils sont passés à 6, insiste-t-on chez Bayer MaterialScience. Résultat, un ballon plus stable et plus sphérique que ses prédécesseurs.

Contrat prolongé jusqu’en 2030

L'enveloppe en plastique du ballon est composée de cinq couches de polyuréthanes, dont les propriétés permettent au Brazuca de recouvrir sa forme originelle après une frappe et d’améliorer la durabilité et l'élasticité de la surface. "Grâce à sa quasi parfaite étanchéité, le Brazuca peut être utilisé quelles que soient les conditions climatiques", promet le chimiste allemand. On ne demande qu’à vérifier ! Les panneaux individuels de l'enveloppe bigarrée sont collés par un procédé spécial. L’adhésif est lui-même une dispersion aqueuse de polyuréthane mise au point par Bayer MaterialScience. Ce dernier travaille depuis 1986 dans le développement de matériaux pour les ballons de football d’Adidas, dont le contrat avec la FIFA vient d’être prolongé jusqu’en… 2030.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle