BPM : Software AG intègre les processus métiers aux architectures SOA

L'éditeur allemand (3600 salariés et 721 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2008) vient de dévoiler une nouvelle version de sa plate-forme webMethods. Elle exploite, d'après lui, un référentiel élargi aux processus métiers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BPM : Software AG intègre les processus métiers aux architectures SOA

« Nous progressons dans la chaîne de valeur », s'est félicité Peter Kürpick, directeur produits de Software AG, lors d'une conférence de presse organisée à Londres le 24 juin pour le lancement de la version 8 de webMethods. Parti de l'intégration de données, des architectures orientées services SOA (avec Crossvision) et de la gouvernance de ces nouvelles architectures (avec Centrasite), l'éditeur allemand s'est doté en 2007 de sa propre offre de BPM (« Business process management »), en rachetant webMethods pour 546 millions de dollars. Deux ans plus tard, il vient de présenter un référentiel « unique », censé aider les entreprises à relier les architectures orientées services aux logiciels d'optimisation des processus métiers. Baptisé CentraSite ActiveSOA et intégré à la dernière version de la suite webMethods, ce référentiel doit faciliter la communication entre l'informatique et les différents services métiers.

« Les deux faces d'une même pièce »

Software AG reste assez discret sur les moyens mis en oeuvre pour arriver à cet objectif. « Le logiciel de gouvernance Centrasite est intégré à la suite webMethods depuis assez longtemps, explique Michael Lees, en charge de la stratégie BPM chez Software AG. Mais il était jusqu'ici surtout centré sur les services techniques liés aux architectures SOA. La combinaison des architectures SOA avec les solutions de BPM nous permet aujourd'hui de nous différencier ».

Comment ? « En offrant un meilleur alignement des projets de BPM et de SOA, et en proposant une stratégie conjointe aux entreprises contrairement à ce que font la plupart des concurrents de Software AG », répond Michael Lees, qui précise que la plate-forme SOA du groupe n'en demeure pas moins compatible avec les solutions de gestion des processus métiers d'autres éditeurs. « Tout élément d'un projet de BPM – qu'il s'agisse d'une règle métier, d'un document ou d'un service... – peut être stocké dans un référentiel unique pour être réutilisé. Ce référentiel offrant une sorte de répertoire des éléments utiles à un projet. »

Les architectures SOA sont-elles devenues indispensables aux projets BPM ? « Non. En fait les entreprises optimisent depuis longtemps leurs processus métiers sans aucune architecture SOA. Dans les années 90, elles le faisaient déjà, sans SOA, avec la réingénierie des processus métiers. La différence aujourd'hui : l'informatique est en mesure d'aider à l'optimisation des processus métiers. Ce qui n'était pas vraiment possible du temps des applications en silos », conclut-il.

Christophe Dutheil

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS