Environnement

Bpifrance veut pousser les PME vers la transition écologique

Arnaud Dumas ,

Publié le

La banque publique met 4 milliards d’euros sur la table d’ici 2018 pour financer les démarches environnementales des PME. Elle a organisé une matinée de sensibilisation pour les inciter à investir dans la transition énergétique et écologique.


D.R

Cela fait partie de ses ambitions stratégiques. Pour sensibiliser son écosystème à la transition énergétique et écologique, la banque publique a réuni le 2 novembre dirigeants d’entreprises et acteurs du financement dans son Hub parisien.

L’occasion pour Bpifrance de rappeler ses objectifs. D’ici 2018, elle prévoit de financer pour 4 milliards d’euros de projets "verts", en multipliant les outils. Le prêt vert, ce crédit de 7 ans à taux bonifié avec 2 ans de différé de remboursement, constitue l’un de ses principaux instruments financiers pour aider les PME et ETI à faire leur révolution énergétique. Une enveloppe de 700 millions d’euros y sera consacré jusqu’en 2018, après une première enveloppe de 300 millions d’euros dont elle était rapidement venue à bout.

Des prêts verts vite consommés

"Dans tous les métiers on ressent une volonté des dirigeants d’entreprise d’améliorer leur impact environnemental", estime Régis Lemoine, un chargé d’affaires de Bpifrance. La brasserie Castelain, une PME du Pas-de-Calais de près de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires, a ainsi investi 1,5 million d’euros pour améliorer son outil de production et réduire la consommation d’eau et d’énergie dans la production de sa bière. Le tout financé par un prêt vert de Bpifrance.

Le reste des financements octroyés par la banque publique consiste notamment en investissements en fonds propres dans le capital des développeurs d’énergie renouvelables. Une grande partie de ses ressources dédiées à la transition énergétique et écologique provient du Programme des investissements d’avenir, qui lui a confié 3 milliards d’euros pour financer les secteurs d’avenir. 

ENCORE DES EFFORTS À FAIRE

Reste toutefois du chemin à parcourir pour sensibiliser les PME. Selon un sondage de Bpifrance le lab, les salariés des PME et ETI estiment que leur entreprise pourrait être plus vertueuse en la matière. Ils sont ainsi 87 % à observer un décalage entre le discours environnemental de leur société et les faits ; ils sont par ailleurs 74 % à estimer que leur entreprise est trop timide en matière d’innovation environnementale. 

Ils considèrent en revanche que la transition énergétique et écologique représente une opportunité. En tout, 82 % pensent qu’elle constitue un avantage vis-à-vis des clients et 63 % disent qu’une démarche écoresponsable donne l'image d'une entreprise tournée vers l’avenir.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte