Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Bpifrance et Sanofi lancent un deuxième fonds d’investissement dédié aux deep tech de la santé

Esther Attias , , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Le fonds d’investissement InnoBio 2, initialement doté de 135 millions d’euros, prend le relais d’un premier fonds thématique. Il est chargé de financer le développement des technologies du big data et de l'intelligence artificielle appliqués à la santé.

Bpifrance et Sanofi lancent un deuxième fonds d’investissement dédié aux deep tech de la santé
Jean-Luc Bélingard, président du comité stratégique de filière, la ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal, et la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'économie et des finances Agnès Pannier-Runacher, le lundi 4 février 2019 à Bercy, signent le contrat stratégique de la filière des industries de santé

Ce lundi 4 février, Bpifrance - le bras armé de l’Etat pour le financement de l’innovation - a présenté le développement d’un nouveau fonds d’investissement, InnoBio 2, dédié aux biotech et aux nouvelles technologies adaptées aux enjeux de la santé.

L’annonce a eu lieu à l’occasion de la signature du contrat stratégique de la filière "Industrie et technologies de la santé", en présence des ministres de la santé Agnès Buzyn, de l’enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal, et de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances Agnès Pannier-Runacher.

Les ministres se sont félicitées de la création d'InnoBio 2. Le directeur de l’innovation de Bpifrance, Paul-François Fournier, a rappelé l’importance de la deep tech et de l’intelligence artificielle pour le secteur de la pharma et de la santé. "Utiliser les mégadonnées, développer les interactions entre patients et les professionnels de santé, notamment par le biais d’interfaces connectées, s’approprier les technologies de rupture avec les deep tech, tout ce qui relève des biotech représente un tournant majeur pour l’industrie de la santé, observe Guillaume Leroy, président de Sanofi France.

InnoBio 2 a ainsi l’ambition d’encourager les TPE et PME françaises innovantes qui explorent ces technologies. Doté de 135 millions d’euros initialement, le fonds est accompagné à 49% par Bpifrance et à 51% par les industriels du secteur. Le géant pharmaceutique français Sanofi débourse 50 millions d’euros ; les industriels Boehringer, Ingelheim, Ipsen,Takeda et Servier participent également à son financement. Le président de Sanofi dit miser sur un objectif d’un milliard d’euros de levées de fonds directs et indirects d’ici cinq ans: "Avec InnoBio 2, nous faisons le pari de l’intelligence artificielle", avance-t-il.

Une industrie qui stagne

Ce fonds d’investissement est lancé à la suite d’un premier dispositif, InnoBio, également financé par Bpifrance et les industries pharmaceutiques, et dont la durée de vie était fixée à 2019. De quoi booster un secteur de 3 100 entreprises dont les 455 000 emplois stagnent depuis près de 10 ans , espère Agnès Pannier Runacher. "Nous voulons redonner à la France une place centrale, à une époque où la Chine, les Etats-Unis, la Suisse ne sont plus nos seuls concurrents dans l’économie de la santé", déclare la secrétaire d’état auprès du ministre de l’économie et des finances.

Mais le développement international, s’il figure au cahier des charges du contrat de filière des industries et technologies de la santé (comme le sont le développement de l'intelligence artificielle, de la recherche et de la formation supérieure en santé), ne fait pas partie des premières ambitions du fonds. "Nous cherchons d’abord à procurer un maximum de moyens pour stabiliser les entreprises innovantes du secteur", concède Agnès Pannier Runacher. Il s’agit ainsi, d’aider à structurer une scène où l’innovation est foisonnante mais qui peine à trouver son business model.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle