BP: un nouvel entonnoir pour la marée noire

Les ingénieurs du groupe britannique BP espèrent placer un entonnoir plus performant pour aspirer la totalité de la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique. Un enjeu technique mais aussi économique et politique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BP: un nouvel entonnoir pour la marée noire

L’opération de remplacement de l’entonnoir est malaisée mais BP progresse dans le colmatage de la fuite. Des « progrès significatifs » ont été réalisés dans le remplacement du dispositif utilisé pour capter le pétrole, a assuré lundi l'amiral Thad Allen, chargé des opérations de lutte contre la marée noire.

Lundi, BP a annoncé que le nouvel entonnoir placé récemment sur la fuite a été installé sans mauvaise surprise. Il serait capable de piéger la totalité du brut qui s’échappe. Les ingénieurs du groupe ont profité des bonnes conditions météorologiques pour retirer l’ancien entonnoir. Il captait quelque 25 000 barils par jour sur une fuite quotidienne estimée entre 35 000 et 60 000 barils.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Jusqu'à maintenant, la marée noire causée par l’explosion d’une de ses plateformes dans le Golfe du Mexique a déjà coûté à BP plus de 3,5 milliards de dollars. Le pétrolier a réussi à récupérer 749 100 barils de pétrole. Sur le terrain, 46 000 personnes, plus de 6 400 navires et des dizaines d’avions sont engagés dans cette lutte contre la marée noire.

? Pour en savoir plus

%%HORSTEXTE:%%

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS