BP place ses billes en Russie

La compagnie britannique, qui vient de signer des accords d'exploration avec Rosneft, a engagé des discussions avec Gazprom en vue d'une collaboration.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BP place ses billes en Russie

La compagnie pétrolière russe, Rosneft, a annoncé mercredi 22 novembre la signature d'accords avec le pétrolier britannique BP, en vue de l'exploration conjointe de deux gisements d'hydrocarbures (Sakhaline-4 et 5) situés au large de l'île de Sakhaline, dans l'Extrême-Orient russe.

Les deux groupes ont formé une alliance en 1998 pour l'exploitation de cette zone avec une part de 51% à Rosneft et de 49% à BP. Selon les termes du nouvel accord « il est prévu que les activités d'exploration dans les deux blocs, qui comprennent le forage de six puits, seront financées par BP jusqu'à ce que la viabilité commerciale soit confirmée », indique le communiqué. Ensuite, « les coûts seront remboursés sur la part de Rosneft ». En d'autres termes, la compagnie britannique aura à assumer la majeure partie des risques financiers jusqu'à ce que la viabilité commerciale des sites soit confirmée.

Jusqu'ici, les investissements conjoints déjà réalisés par les deux compagnies atteignent 80 millions de dollars. Des investissements supplémentaires s'élevant à 700 millions de dollars sont d'ores et déjà prévus.

Parallèlement, BP a engagé le même jour des discussions avec un autre géant russe. En effet, selon un communiqué de Gazprom, Lord John Browne, le président de BP, et Alexeï Miller, son homologue de chez Gazprom, se sont rencontrés mercredi 22 novembre pour discuter d'éventuelles collaborations. « Les deux parties se sont entretenues sur d'éventuelles coopérations, notamment pour la réalisation potentielle de grands projets communs ainsi que pour la commercialisation de gaz naturel liquéfié », a indiqué le groupe russe. Une nouvelle rencontre serait d'ores et déjà prévue au premier trimestre 2007.

Ces discussions interviennent alors que Gazprom et BP ont déjà amorcé des collaborations. En effet, les filiales pétrochimiques des deux groupes (Sibur et TNK-BP Holding) ont annoncé le 15 novembre dernier, la création d'une joint venture détenue à 49 % par la filiale de BP et à 51 % par Sibur Holding. Les actifs concernés par le rapprochement sont deux raffineries de Gazprom (Belozerny and Nizhnevartovsk), pour lesquelles TNK-BP assurera la fourniture en gaz.

Bertrand Beauté

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS