BP Lavera SNC mobilise 50 millions d'euros pour la sécurité et l'environnement

Investissement

Partager

BP Lavera SNC qui regroupe sur le site de Lavera, près de Martigues (Bouches-du-Rhône), les unités de raffinage (8 millions de tonnes produites par an) et de chimie, prévoit de dépenser d'ici à 2008 plus de 50 millions d'euros en faveur de la sécurisation de ses installations et la réduction de ses rejets dans l'environnement.

Le programme, détaillé ce matin 9 juillet par le directeur Jean-François Rogeau, se concrétise d'abord par le déplacement de 320 personnes, administratifs (comptables, études, inspecteurs...) et co-traitants, dans un " village " provisoire de 5 000 mètres carrés, aménagé à l'extérieur du site. Ces personnels étaient autrefois hébergés dans des bâtiments qui, selon un audit, n'auraient pas résisté à une explosion.

Dès le mois de septembre, BP entamera la refonte d'un groupe scolaire désaffecté pour y installer à terme son centre médical. Au premier semestre 2004, un autre bâtiment sera démoli pour laisser la place aux services de secours et d'incendie. Des salles de conduite se verront également réhabilitées ou reconstruites. Enfin, dans les trois à cinq ans, un bâtiment définitif sera érigé pour remplacer le " village " actuel en préfabriqué. L'investissement : 3 millions d'euros par an pendant quatre à cinq ans.

La direction engage également la modernisation de certaines de ses installations afin de réduire ses émissions polluantes dans l'air (oxyde de soufre, oxyde d'azote, composés organiques volatils, gaz carbonique...). Le programme qui comprend notamment la construction d'une nouvelle chaudière à gaz, porte sur 25 millions d'euros d'ici à 2008. Douze millions d'euros supplémentaires seront par ailleurs investis dans la modification de procédés de l'unité de production d'oxyde d'éthylène.

Enfin, pour se plier aux futures normes européennes de réduction de la teneur en soufre des carburants, BP dépensera 3 millions d'euros d'ici 2005. Mais la direction étudie l'opportunité d'un investissement complémentaire d'une cinquantaine de millions d'euros sur la période 2007-2009 afin de proposer à terme les carburants les plus propres possibles.

Jean-Christophe BARLA

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS