Bouygues renoue avec un bénéfice net au premier trimestre

PARIS (Reuters) - Le groupe de BTP et de télécoms Bouygues a renoué avec un bénéfice net au premier trimestre grâce à la reprise de ses activités dans la construction qui avaient souffert l'an dernier des mesures de restrictions sanitaires imposées face à l'épidémie de coronavirus.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bouygues renoue avec un bénéfice net au premier trimestre
Le groupe de BTP et de télécoms Bouygues a renoué avec un bénéfice net au premier trimestre grâce à la reprise de ses activités dans la construction qui avaient souffert l'an dernier des mesures de restrictions sanitaires imposées face à l'épidémie de coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le résultat net part du groupe ressort à 21 millions d'euros sur la période contre une perte nette de 204 millions d'euros accusée un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 7% à 7,7 milliards d'euros, avec une hausse de 5% pour les activités de construction.

Les filiales TF1 et Bouygues Telecom ont quant à elles vu leur chiffre d'affaires croître respectivement de 3% et de 17%.

Le résultat net de Bouygues a aussi profité de la contribution d'Alstom, qui s'élève à 120 millions d'euros contre 35 millions un an auparavant.

En revanche, le résultat opérationnel courant est resté en perte, à -77 millions d'euros contre -242 millions un premier trimestre 2020.

Bouygues espère toujours qu'en 2021, son chiffre d'affaires et ses résultats seront "bien supérieurs" à ceux de 2020, sans atteindre toutefois le niveau de 2019.

Le résultat opérationnel courant devrait revenir à un niveau équivalent ou légèrement supérieur à celui de 2019 en 2022, estime le groupe.

Pour 2021, Bouygues a toutefois relevé sa prévision de progression de l’Ebitda après loyer pour Bouygues Telecom, attendue à +7% contre +5% auparavant.

Concernant TF1, il s'est engagé au côté de sa filiale dans des négociations exclusives visant à fusionner les activités de TF1 et M6 pour créer un nouveau groupe de média dont il serait l'actionnaire de contrôle exclusif.

(Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS