Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bouygues: Recul de l'opérationnel, la météo éclipse les télécoms

Publié le

par Gilles Guillaume et Dominique Vidalon

Bouygues: Recul de l'opérationnel, la météo éclipse les télécoms
Bouygues a fait état jeudi d'une hausse de son chiffre d'affaires et de son bénéfice net au premier semestre, mais d'une baisse de son bénéfice opérationnel courant. /Photo prise le 17 mai 2018/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

Les entreprises citées

PARIS (Reuters) - Bouygues a fait état jeudi d'une hausse de son chiffre d'affaires et de son bénéfice net au premier semestre, mais d'une baisse de son bénéfice opérationnel courant, la lourde perte du début d'année liée aux mauvaises conditions météorologiques éclipsant encore l'amélioration continue des résultats de la branche télécoms.

Le groupe diversifié, qui a confirmé tous ses objectifs d'amélioration de l'activité en 2018, a réalisé un chiffre d'affaires de 15,74 milliards d'euros au premier semestre, en hausse de 4%, dégagé un bénéfice opérationnel courant de 303 millions d'euros (en baisse de 12,7%) et un bénéfice net, part du groupe, de 260 millions (+18,2%).

"Le résultat opérationnel courant du groupe (...) reflète la hausse de la profitabilité de Bouygues Telecom et un résultat opérationnel courant des activités de construction qui reste pénalisé par l'impact des mauvaises conditions météorologiques au premier trimestre", a expliqué Bouygues dans un communiqué.

Les chiffres du premier semestre sont tous supérieurs au consensus des analystes publié sur le site de la société, qui donnait 15,4 milliards d'euros pour le chiffre d'affaires, 284 millions pour le bénéfice opérationnel courant et 207 millions pour le bénéfice net.

Bouygues Telecom, qui a gagné sur les six premiers mois de l'année 901.000 clients mobiles et 91.000 clients fixes, a dégagé un Ebitda en hausse de 12% à 549 millions d'euros.

En revanche, l'activité routière Colas a accusé une lourde perte opérationnelle de 174 millions d'euros (contre -136 millions un an plus tôt), reflet des fortes intempéries du premier trimestre et des difficultés de l'activité ferroviaire imputables aux grèves à la SNCF au deuxième trimestre.

Sur la deuxième partie du semestre, Colas est parvenu cependant à stabiliser son bénéfice opérationnel courant à 128 millions d'euros et l'ensemble des activités construction à redresser la barre de six millions d'euros au niveau du ROC.

Ce pôle du groupe, pour lequel Bouygues organisera une journée investisseurs le 2 octobre, affichait fin juin un carnet de commandes record de 33,7 milliards d'euros, en hausse de 9% sur un an.

La dette nette a baissé de 777 millions d'euros à 5,04 milliards, après s'être accrue mécaniquement l'année précédente à la suite des acquisitions de Miller McAsphalt et Aufeminin.

Mais l'évolution de l'endettement n'inclut pas encore l'acquisition d'Alpiq Engineering annoncée fin mars pour renforcer le groupe dans l'énergie.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle