Bouygues recrute HSBC et Rothschild pour étudier l'option SFR

PARIS (Reuters) - Bouygues a fait appel aux banques HSBC et Rothschild afin de le conseiller sur l'opportunité d'un rapprochement entre sa filiale télécoms et son concurrent SFR dont la maison mère Vivendi souhaite se séparer, a-t-on appris jeudi de deux sources au fait du dossier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bouygues recrute HSBC et Rothschild pour étudier l'option SFR

SFR, le deuxième opérateur de téléphonie mobile en France, est déjà convoité par Altice, la maison-mère du spécialiste du câble Numericable.

Selon les sources, Bouygues, qui craindrait de se retrouver marginalisé, envisage l'opportunité de faire une offre concurrente.

La partie est toutefois loin d'être gagnée d'avance car dans un tel scénario, le rapprochement des numéros deux et trois du mobile dans l'Hexagone pourrait susciter des réticences auprès des autorités de la concurrence.

Bouygues n'était pas joignable dans l'immédiat. Vivendi n'a pas souhaité faire de commentaire.

(Leila Abboud, Sophie Sassard et Gwénaëlle Barzic, édité par Véronique Tison)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS