Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Bouygues Construction conçoit à Marseille l'expansion de Monaco

, , ,

Publié le

L'extension de 6 hectares sur la mer de la Principauté de Monaco aboutira à la construction de l'éco quartier de l'Anse du Portier. Bouygues Travaux Publics va bâtir dans le Grand Port Maritime de Marseille (Bouches-du-Rhône) les caissons en béton armé qui en délimiteront le socle. L'usine dédiée à cette production nécessitera un investissement de 145 millions d'euros.

Bouygues Construction conçoit à Marseille l'expansion de Monaco
Organisation du chantier dans les bassins est du Port de Marseille pour l'usine de construction de 18 caissons en béton armé de Bouygues TP.
© Bouygues TP

Confrontée à l'exiguïté de son territoire mais néanmoins déterminée à s'agrandir, la Principauté de Monaco conquiert de nouvelles surfaces sur la Méditerranée. Et les retombées de cette ambition rejaillissent en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) va en effet accueillir l'usine de préfabrication de Bouygues Travaux Publics pour la construction de 18 caissons en béton armé de 27 mètres de haut chacun qui constitueront la ceinture de protection du socle d'une demi-douzaine d'hectares sur lequel s'édifiera l'éco quartier de l'Anse du Portier. L'investissement est estimé à 145 millions d'euros.

Bouygues TP souligne en effet que dans les bassins est du port de Marseille, la superficie disponible, le tirant d'eau (22,5 mètres) et les infrastructures sont idéalement adaptés à un projet de cette ampleur. Un terre-plein de 11 900 m² abritera les bureaux, cantonnements et parkings du chantier et un espace de stockage. La zone de préfabrication s'étendra, elle, sur 10 000 m² à quai pour les travaux préparatoires de ferraillage et le montage des coffrages de caissons. Sur le plan d'eau, 32 000 m² seront affectés à un dock flottant (caissonnier) de 56 mètres de long, 50 mètres de large et 27 mètres de haut pour fabriquer les 18 caissons. Leur stockage sera opéré dans le bassin Léon Gourret du GPMM avant leur remorquage vers Monaco (voir illustration).

Un investissement de 145 millions d'euros

Pour Bouygues TP, cette "première en France" représente un investissement de 145 millions d'euros. Le calendrier du chantier a été dévoilé à Marseille le 6 avril : l'installation des bureaux et cantonnements ainsi que les premiers dragages et l'exécution des pieux pour les grues se dérouleront ce printemps, l'installation des pontons en juillet et la livraison du caissonnier en août afin de produire les caissons de septembre 2017 à mars 2019. Trois équipes s'y relaieront 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Bouygues TP annonce plus de 700 emplois directs et indirects dont 200 embauches réalisées localement (une vingtaine en insertion). Les équipes du GPMM contribueront à la réalisation de plusieurs opérations.

Impacts régionaux

Selon Bouygues TP, les carrières Lafarge de L'Estaque à Marseille et au Beausset (Var) seront sollicitées. Le ciment proviendra des usines Lafarge de Port-La-Nouvelle (Aude) et de La Malle, à Bouc-Bel-Air, entre Marseille et Aix-en-Provence. La fabrication et la livraison du béton seront assurées par le groupement Lafarge-Cemex à travers leurs implantations existantes sur le port. Enfin, la gestion des déchets s'opèrera sur Marseille. D'autres sociétés de la région sont associées à la mise en place du projet : Cloturaix, EGFF, Grue Services... Pour la réalisation du socle du futur éco quartier à Monaco (remblais, ballastage des caissons, talus du terre-plein...), 1,56 million de tonnes de matériaux seront extraits de la carrière Jean Lefebvre Méditerranée à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône) puis transportés depuis Fos-sur-Mer et 900 000 tonnes de la carrière de Someca au Revest (Var) qui seront acheminés depuis le port de Brégaillon à La Seyne-sur-Mer (Var). L'entreprise Jan de Nul assurera les transports depuis Fos et Brégaillon. Saipem sera associée aux chargements seulement sur Brégaillon.

Les acteurs régionaux se réjouissent évidemment des impacts économiques de ce chantier, à commencer par le Grand Port Maritime de Marseille dont la présidente du directoire, Christine Cabau-Woehrel, juge que "cette opportunité remarquable valorise l'ensemble de l'écosystème portuaire et la complémentarité des bassins est et bassins ouest pour les industriels". Le futur éco quartier de l'Anse du Portier combinera des logements luxueux, des commerces, des équipements publics dont un parc végétalisé, une extension du Grimaldi Forum et un port d'une trentaine d'anneaux, et une promenade littorale.

Jean-Christophe Barla

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus