L'Usine Agro

Bourgogne/Franche-Comté

, , , ,

Publié le

Dossier

- 106 projets annoncés ou achevés entre mi-2002 et mi-2003, soit 10% du total de la France
- 1 766,99 millions d'euros engagés, soit 5% du total de la France
- 1 779 emplois envisagés à terme, soit 4% du total de la France

> 11 investissements marquants
> Les points noirs
> Les autres investissements

Les parcs logistiques se multiplient

-Le nouveau modèle de PSA Peugeot Citroën maintient l'espoir des équipementiers.
-La Bourgogne confirme son rôle de grande région logistique.
- Alstom fragilise à nouveau le nord de la Franche-Comté.
- Les grands groupes pénalisent la Saône-et-Loire.

On ne compte plus les projets de parcs logistiques, principalement en blanc, qui sortent ou sortiront de terre en Bourgogne. La région attire les promoteurs spécialisés sur l'axe Paris-Lyon, offrant une localisation nord-sud et une façade est idéales aux logisticiens, l'œil toujours rivé sur les temps de conduite et le prix du carburant. La qualité de la desserte autoroutière et la création de grandes plates-formes, financées principalement par les collectivités locales : technoport de Pagny, terminal rail-route de Gevrey-Chambertin, en Côte d'Or, expliquent cette attractivité. Mais, pas seulement ! « Pas moins de 80 % du stock national de bâtiments sont obsolètes, aussi y a t-il un besoin urgent de renouveler et surtout là ou l'on pense être plus performant », souligne Claude Cadot, directeur du développement industriel chez Solgec (Groupe Eiffage).
Sur ce terrain, la Franche-Comté bénéficie aussi de quelques initiatives. La zone d'activités de Fontaine (Territoire de Belfort), un temps dédiée à l'accueil de grosses implantations industrielles, s'oriente de plus en plus vers le transport et la logistique. Son positionnement géographique entre Mulhouse et Sochaux, où PSA Peugeot Citroën développe une plate-forme commune, semble de nature à attirer de nombreux logisticiens de l'automobile. Car, le constructeur à la double marque des chevrons et du lion porte toujours l'investissement de sa région. Le succès record de ses modèles, notamment la 307, continue de faire le bonheur des équipementiers locaux, même si leur marge tend à se réduire. « On peut estimer à 40 millions d'euros l'enveloppe d'investissement engagée depuis le début de l'année au profit surtout de grosses unités qui préparent le renouvellement de la gamme », indique la Banque de France franc-comtoise.

Belfort, malade d'Alstom

Dans les deux régions, l'agroalimentaire, soutenue pas une consommation intérieure qui ne faiblit pas, reste bien orientée et mise encore sur des extensions de capacités. Ailleurs, à quelques exceptions près, comme l'emballage spécialisé et l'imprimerie, tous les secteurs marquent le pas. La lunetterie jurassienne vit à l'heure du calme plat et continue de délocaliser ses productions. Dans ce département, l'industrie du jouet de petite enfance diffère certains programmes. C'est le cas de Berchet qui gèle la reconstruction de son usine de Saint-Laurent-en-Grandvaux en attendant des jours meilleurs. « Les industriels attendent en continuant toutefois d'améliorer leur productivité, même si depuis avril nous sentons un frémissement de projets à l'étude dans les bureaux d'ingénierie », fait remarquer Hervé Humblot, secrétaire des affaires régionales à la Banque de France de Bourgogne. « Certaines PME veulent d'ores et déjà préparer l'avenir, mais la restriction de l'accès au crédit ne les y invite guère », regrette de son côté Denis André, chargé d'affaires à Yonne Développement, l'agence de développement économique du conseil général. Un point noir endémique pénalise néanmoins très lourdement tout un département. Dans le Territoire de Belfort, le français Alstom et l'américain General Electric, les plus gros employeurs locaux, subissent de plein fouet la crise du marché de l'énergie. Ils prévoient à eux deux pas moins de 700 suppressions de postes.

Didier Hugue et Christiane Perruchot


11 INVESTISSEMENTS MARQUANTS

 

Seb (France)
Electroménager
Regroupement de l'assemblage

Le leader mondial du petit électroménager soigne toujours son site de Selongey (21), berceau du groupe, devenu depuis le centre de fabrication des autocuiseurs. Sur les 5 à 6 millions d'euros d'investissement prévus en 2003, la moitié sera dédiée au regroupement des deux ateliers d'assemblage des produits en inox et aluminium. Une extension sur 1 800 mètres carrés verra le jour en 2004 et permettra de rassembler certaines fonctions par îlots autonomes.

FP Pack (France)
Imprimerie
Doublement de capacité à trois ans

A peine installé en février dernier à Appoigny (89), ce concepteur et fabricant d'emballages en carton compact et micro-cannelé envisage à trois ans de doubler sa capacité de production. Aux 3,8 millions d'euros d'investissement de départ s'ajouteront 2,7 millions, dédiés notamment à l'acquisition d'une seconde machine offset, unique en France et capable d'imprimer du carton micro-cannelé de 1,2 millimètre d'épaisseur jusqu'à 15 000 feuilles à l'heure. Une trentaine d'emplois est programmée.

Gazeley (Wal-Mart, Etats-Unis)
Logistique
Pagny trouve une vocation logistique

Le promoteur britannique réalise sur le technoport de Pagny (21) son troisième parc logistique français. Il s'engage à réaliser une première tranche de 75 000 mètres carrés d'ici à 2008 en bordure de l'équipement trimodal (eau-rail-route). L'investissement, non communiqué, peut être estimé entre 30 et 40 millions d'euros. Le premier locataire, attendu pour juin 2004, n'est autre que l'enseigne But. Elle s'installera sur 22 000 mètres carrés pour distribuer ses meubles et canapés en provenance d'Asie et d'Europe de l'Est et devrait recruter une cinquantaine de personnes.

SNCF (pour le compte de RFF, France)
Logistique
Gevrey-Chambertin accueille le fret ferroviaire

La plate-forme bimodale (rail-route), baptisée Terminal Dijon-Bourgogne, de Gevrey-Chambertin (21) a mis douze ans pour sortir de terre. Opérationnelle depuis le début de l'année sur plus de quatre hectares, elle peut traiter jusqu'à 50 000 containeurs par jour, et 90 000 à terme. L'investissement porte sur 20 millions d'euros et a été très largement subventionné par les collectivités locales, la Société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (diffuseur RD108-A311) et la Compagnie Nouvelle de Conteneurs.

Ugine (Arcelor, Luxembourg)
Sidérurgie
Qualité et productivité

Spécialiste des bobines en inox pour des produits d'aspect (électroménager, décoration, bâtiment...), l'unité implantée à Geugnon (71), entend encore améliorer sa qualité tout en réduisant ses coûts. Les 20 millions d'euros investis cette année portent principalement sur l'achat d'une machine de laminage et planage, chiffré à 15 millions. L'installation commence cet été pour une mise en service début 2004. Un plan de formation adapté concernera une quinzaine de personnes.

Iveco (Fiat, Italie)
Mécanique
Développement des moteurs au gaz naturel

Le site européen de production des moteurs diesel de 240 à 540 CV, implanté à Bourbon-Lancy (71) poursuit sa politique d'investissement. Pas moins de 7 millions d'euros seront injectés cette année dans l'acquisition de nouveaux matériels : rectifieuse d'arbre à cames, cabines de peinture. L'entreprise (464 millions d'euros de chiffre d'affaires, 1 250 personnes) développera aussi des variantes de son moteur 8,2 litres au gaz naturel. Elle s'engage en outre dans l'obtention des normes environnementales ISO 14001.

Papeterie de Mandeure (Clairefontaine, France)
Matériaux
Transformation du site

Le fabricant de papier-carton, dont la production annuelle est passée en dix ans de 15 000 à 24 000 tonnes, pousse les murs de son usine de Mandeure (25) pour accroître ses capacités et réorganiser ses flux de production. L'industriel acquiert dans le même temps une seconde machine à papier. Le projet évalué à 19 millions d'euros bénéficiera de la prime d'aménagement du territoire. Une cinquantaine d'emplois devra être créé au terme de l'opération fin 2004-début 2005.

Devillers Oxydécoupage (France)
Mécanique
Modernisation des équipements

La PME d'Héricourt (70) entame un vaste programme de rééquipement pour gagner en qualité et en productivité auprès de ses donneurs d'ordre, chantiers navals et constructeurs ferroviaires, chaudronniers et fabricants d'engins. Le programme de 6,1 millions d'euros, entamé dans le courant de l'année dernière, s'étale jusqu'à fin 2005. Il entraînera la création de 15 emplois.

PSA Peugeot Citroën (France)
Automobile
La plus grande fosse d'Europe

Depuis 2001, le constructeur a entamé un vaste programme de modernisation de son centre d'essais de Belchamp (25). Sa surface passera d'ici fin 2004, de 3 600 à près de 10 000 mètres carrés. L'aire de chocs est aujourd'hui dotée de la plus grande fosse d'Europe pour examiner les chocs frontaux entre deux véhicules et sera équipée de nouveaux bancs de simulation. Cette métamorphose chiffrée à 10 millions d'euros permettra au constructeur de ne plus recourir à la sous-traitance.

ST2M (France)
Mécanique
Naissance d'un petit groupe de maintenance

Le rachat successif de plusieurs PME du pays de Montbéliard, spécialisées dans la maintenance industrielle, conduit à un regroupement des activités des six sociétés du holding, dans un bâtiment de 6 500 mètres carrés, sur la zone de Technoland à Etupes (25). L'investissement de 4,6 millions d'euros devrait être achevé en octobre 2004 et entraînera la création de 40 emplois.

Géodis (SNCF, France)
Logistique
Une plate-forme dédiée à la C5

La plate-forme logistique de 13 000 mètres carrés, dont Géodis entame la construction en juillet sur l'aéroparc de Fontaine (90), sera entièrement dédiée aux équipementiers de la C5, remplaçante de la Xsara, localisés à proximité du centre de production PSA Peugeot Citroën de Sochaux (25). L'investissement de 5,5 millions d'euros sera achevé en décembre 2003 et générera la création de 80 à 100 emplois.


LES POINTS NOIRS


L'italien Gewiss (équipement électrique), n'a toujours pas engagé son programme d'investissement à Liernais (21), de 20 millions d'euros, décidé en 2001 pour accueillir une plate-forme logistique de trois hectares et de nouvelles productions.

Steli (Thomson), à Tonnerre (89), a fermé ses portes en début d'année, licenciant plus de 300 personnes. Le fabricant de tambours de magnétoscopes déploie toutefois des efforts importants pour ré-industrialiser le site et favoriser la reprise d'une partie du personnel, avec le groupe Roy (ameublement) et le japonais Todenco (câblage).

Lir France (Techpack, groupe Pechiney), ferme cet été son site d'Avallon (89) provoquant 141 licenciements. Ce fabricant d'emballages de luxe pour la cosmétique et la parfumerie délocalise ses productions à l'étranger.

Kodak (Eastman Kodak, Etats-Unis), à Chalon-sur-Saône (71), a supprimé au cours du premier trimestre de 2003 une cinquantaine de postes suite à la volonté du géant mondial de la photographie d'alléger ses effectifs d'environ 1 500 personnes.

Nobel Explosifs, filiale de la SNPE, à Vonges (21), conduit actuellement un plan social concernant 53 des 158 salariés du site. Cette décision s'explique par l'arrêt de l'activité de mouliste, faute de repreneur pour sa branche matériaux composites.

PPM (Terex, Etats-Unis), à Saint-Vallier (71), se sépare actuellement de 50 des 250 salariés du site. Le fabricant de porte-conteneurs et de grues mobiles subit de plein fouet une baisse de ses carnets de commandes.

Potain (Manitowoc, Etats-Unis), fabricant de grues, ferme le site de réparation de Charolles (71) employant 76 personnes et supprime 34 postes à La Clayette (71). Des reclassements sont prévus dans d'autres unités du groupe.

Citation
« Le cas de Potain est révélateur d'une politique d'économie d'échelle, car le groupe dégage des bénéfices, mais ils sont jugés insuffisants par les actionnaires. »
Jean-Pierre Gabriel, secrétaire général de l'Union départementale CGT de Saône-et-Loire

La mise en liquidation judiciaire, en octobre 2002, du fabricant de charbon de bois et d'arômes naturels issus de la carbonisation (20 millions d'euros de chiffre d'affaires), Les Usines Lambiotte à Prémery (58) entraîne 160 suppressions d'emplois. Le tribunal n'a pas jugé satisfaisantes les offres de reprise des sociétés Imberty (Dordogne) et La Girondine de carbonisation (Lacanau), eu égard aux lourds investissements nécessaires à la modernisation de l'outil industriel.

Belfort (90) subit de plein fouet le plan de restructuration de la branche énergie d'Alstom. Il est prévu la suppression de 206 emplois sur 603 à l'établissement turbines à vapeur et 203 sur 536 pour les turbines à gaz. L'américain General Electric, dont la principale filiale en Europe emploie 1 820 personnes à Belfort et Bourogne (90), prévoit de son côté de supprimer 294 postes d'ici 2004 en perspective d'une forte baisse de l'activité l'an prochain.

Le projet de fermeture de FCI/Framatome Connectors International à Pontarlier (25) laisse 260 salariés sur le carreau et une centaine d'emplois induits chez les sous-traitants locaux. La filiale connectique du français Areva s'engage néanmoins à chercher un partenaire pour l'activité « barres d'alimentation ». Un audit par métier est en cours sur le site de Besançon (490 salariés) qui développe depuis un an une activité de traitement de surface pour l'automobile.

SM2E (Epiq), fabricant de circuits imprimés à Besançon (25) qui emploie 85 salariés est mis en redressement judiciaire ce printemps et délocalise la moitié de sa production en Bulgarie.

La cession, en mai 2003, du spécialiste de traitement de surface Silac à Champlitte (70) au fabricant lyonnais de fenêtres Coralu entraîne la suppression d'une trentaine d'emplois (sur 149) et la remise à niveau de l'outil de production pour 1,8 million d'euros.

Francano, à Talmay (21), entreprise spécialisée dans le traitement de surface sur pièces en aluminium, a été reprise en début d'année par deux investisseurs privés pour devenir Francano Industries. Un plan social a touché 20 des 63 salariés de l'entreprise.

Après avoir supprimé 73 postes en deux ans, l'horloger Maier (bracelets de montres) est mis en liquidation judiciaire en mars. La filiale du groupe lunetier Forsym comptait encore 47 salariés.

Spindler (Bacou-Dalloz) transfère la fabrication des gants métalliques en Slovaquie, entraînant la suppression d'une quarantaine de postes. La fabrication du tissu cotte de maille (140 salariés) demeurera à Plancher-Bas (70).

La crise du marché des télécommunications conduit en début d'année Photline Technologies (systèmes par fibres optiques) à suspendre son projet de nouvel atelier à Besançon (25).

Les incertitudes de la conjoncture internationale entraîne le report de la reconstruction de l'usine de jouets Berchet de Saint-Laurent-en-Grandvaux (39), programmée pour le printemps 2004 et évaluée à 4,5 millions d'euros.

Mécaplus repreneur sur dépôt de bilan de Rust à Offemont (90) abandonne début 2003 le projet d'une nouvelle unité de tôlerie industrielle. Nipson, repreneur de Xeikon, mis en redressement judiciaire, abandonne un projet d'augmentation de capacité.


LES AUTRES INVESTISSEMENTS


AGROALIMENTAIRE

Bourgogne Céréales (France)
30,50 millions d'euros

Pagny (21)
Silo de 60 000 tonnes, puis moulin et plate-forme logistique sur le technoport.
Opérationnel à l'horizon 2004-2005

Pains Jacquet (Limagrain, France)
18 millions d'euros

Clamecy (58)
Bâtiment de 10 800 mètres carrés avec installation de deux lignes de fabrication portant la capacité globale de production à 5 000 tonnes par an et d'une plate-forme de distribution de 1 900 mètres carrés.
Début 2002-juillet 2003

Viennoiserie Fine (France)
Sens (89)

Rénovation totale (bâtiments, process, lignes de production plus performantes...) de cette boulangerie industrielle.
13 millions d'euros
2002-2003

Senoble (France)
10 à 15 millions d'euros

Jouy (89)
Bâtiment logistique de 20 000 à 30 000 mètres carrés pour ce fabricant de produit laitier.
Fin 2003-fin 2004

Coopérative Agricole du Sénonais (France)
11,13 millions d'euros

Sens (89)
Remise aux normes d'un silo de 56 000 tonnes pour accueillir des céréales issues de la culture raisonnée et contrôlée (opérationnel début 2003) et projet de site de stockage de 30 000 tonnes.
Différé à l'horizon 2006-2007

Grands Vins Jean-Claude Boisset (La Famille des grands vins, France)
10 millions d'euros

Nuits-saint-Georges (21)
Renouvellement des équipements en matériel d'embouteillage et de cuverie pour le plus gros négociant en vins de Bourgogne.
Janvier 2003-décembre 2004

Société de Transformation de Légumes (Dijon Céréales, France)
10 millions d'euros

Villers-les-Pots (21)
Reconstruction de l'unité, détruite par un incendie, pour ce spécialiste de la déshydratation et stérilisation de légumes, précédemment implanté à Auxonne.
Mi-2002-été 2003

Sicavyl (Cialyn, France)
9 millions d'euros

Migennes (89)
Modernisation des process, amélioration de la productivité, réaménagement d'un bâtiment et renouvellement des équipements.
Deuxième semestre 2003 jusqu'en 2004

Vins Georges Duboeuf (France)
6,1 millions d'euros

Romanèche-Thorins (71)
Cuverie de vinification d'une capacité de 18 000 hectolitres pour le premier négociant-éleveur en vins du Beaujolais.
Fin 2002-début 2003

Coopérative Laitière des Hauts du Val de Saône (Pâturages Comtois, France)
5 millions d'euros

Aboncourt (70)
Extension sur 2 500 mètres carrés et renouvellement du matériel de production.
Mars 2003-2ème semestre 2004
5 emplois

Veuve Ambal (France)
5 millions d'euros

Montagny-lès-Beaune (21)
Délocalisation du site de Rully (71) dans une unité de 9 000 mètres carrés pour ce producteur de vins effervescents.
2003-janvier 2005

4 G (France)
3,20 millions d'euros

Mâcon (71)
Unité de 2 000 mètres carrés dédiée à la préparation et la mise en sachets de salades prêtes à l'emploi, commercialisées par la grande distribution.
Mi-2002-janvier 2003
20 emplois sur 2003

Hospices de Nuits-Saint-Georges (France)
3 millions d'euros

Nuits-Saint-Georges
Cuverie de 1 250 mètres carrés pour l'élevage des vins de la vente du domaine du centre hospitalier.
2002-janvier 2003

La Boulangère (Norac, France)
3 millions d'euros

Beaune (21)
Extension sur 4 000 mètres carrés pour répondre à des besoins en logistique et conditionnement.
2002-janvier 2003

Michel Laroche (France)
3 millions d'euros

Chablis (89)
Cuverie à Béziers (34), spécialement affectée aux vins de cépage haut de gamme et rééquipement en nouveaux équipements sur le site de Chablis (89).
Mi-2003-opérationnel en 2004


AMEUBLEMENT

Société Saônoise de Contreplaqué (France)
3,8 millions d'euros

Villers-lès-Luxeuil (70)
Modernisation et augmentation de capacité de l'usine de contreplaqué et construction d'une unité de tiroirs.
Janvier 2002-octobre 2003
30 emplois d'ici à 2005


AUTOMOBILE

PSA Peugeot-Citroën (France)
166,14 millions d'euros

Sochaux (25)
Poursuite de la rénovation du site avec reconfiguration d'une partie de l'usine, réorganisation de la chaîne de montage des 406 et 607 afin d'intégrer le montage de la 307 break loisirs.
Janvier 2003-décembre 2003

Snop (Financière Snop-Dunois, France)
50 millions d'euros

Etupes (25)
Extension sur 13 000 mètres carrés en prévision de la fourniture de pièces d'emboutissage pour la remplaçante de la Citroën Xsara. La 1ère tranche (livraison 2ème semestre 2004) concerne la construction d'un atelier de 2 100 mètres carrés (10 millions) et le renouvellement de machines (5 millions), entraînant la création de 25 emplois.
Juin 2003-juin 2006
100 emplois

KSDSE (Koyo/Toyota, Japon)
20 millions d'euros

Dijon et Chevigny-Saint-Sauveur (21)
Transfert progressif des nouvelles fabrications de directions assistées (électriques) de l'usine dijonnaise sur un terrain de 14 hectares de la zone intercommunale de Chevigny-Saint-Sauveur. Amélioration de la productivité, industrialisation de nouveaux produits et renouvellement des équipements.
Première tranche juillet 2003, puis étalement jusqu'en 2005

PSA Peugeot-Citroën (France)
20 millions d'euros

Vesoul (70)
Unité de stockage de 22 000 mètres carrés à l'emplacement de magasins provisoires.
Mai 2002-janvier 2003
240 emplois (2003-2004)

General Trailers (Société européenne Boissière, France)
15 millions d'euros

Auxerre (89)
Installation d'une cataphorèse pour ce fabricant de remorques et semi-remorques pour poids lourds.
Juin 2003-septembre 2004

Schrader (Tomkins, Royaume-Uni)
6,926 millions d'euros

Pontarlier (25)
Augmentation de capacité et modernisation des équipements pour ce fabricant de valves pour pneumatiques de véhicules.
Janvier à décembre 2003

Faurecia (France)
5 millions d'euros

Etupes (25)
Rééquipement pour un nouveau produit (hors outillage) de l'unité de panneaux de portes.
Janvier à décembre 2003

Faurecia (PSA Peugeot Citroën, France)
5 millions d'euros

Valentigney (25)
Acquisition d'une ligne de catalyse et d'une ligne de filtres à particules pour l'unité dédiée aux échappements.
Janvier à décembre 2003

Henkel Surface Technologies ( Allemagne)
4 millions d'euros

Cosne-Cours-sur-Loire (58)
Centre logistique interne et ligne de production comprenant 18 « presses injectées » pour la fabrication de pièces acoustiques destinées à l'industrie de l'automobile.
Janvier à décembre 2003

Siedoubs (Faurecia, France)
4 millions d'euros

Montbéliard (25)
Seconde ligne de montage pour les sièges complets du nouveau véhicule de PSA.
Janvier à septembre 2003

Peugeot Japy Industries (France)
3 millions d'euros

Audincourt (25)
Ligne de production supplémentaire et modernisation des process pour cet usineur de pièces mécaniques de précision destinées à l'industrie automobile.
Janvier à décembre 2003

Schmitter (Allemagne)
3 millions d'euros

Etupes (25)
Equipements pour de nouveaux systèmes d'injection et de direction assistée pour l'automobile.
Janvier 2002-décembre 2003


CHIMIE-PHARMACIE

Urgo (Fournier Industrie et Santé, France)
56 millions d'euros

Chenôve (21)
Déménagement du site de production du centre-ville de Dijon sur un terrain de 11,5 hectares en périphérie, avec la réalisation d'une première tranche d'un peu moins de 30 000 mètres carrés pour 24 millions d'euros.
Fin 2002-fin 2004

Solvay Electrolyse France (Belgique)
38 millions d'euros

Tavaux (39)
Unité de récupération du monomère chlorure de vinyle, équipements complémentaires pour la nouvelle unité de fabrication du fluoré et construction d'un site pilote pour le recyclage du PVC.
Janvier à décembre 2003

Kodak (Eastman Kodak Company, Etats-Unis)
20 millions d'euros

Chalon-sur-Saône (71)
Extension des bâtiments, acquisition de nouveaux équipements, logistique/informatique/environnement.
Démarrage des travaux fin 2002-mise en service fin 2003

Vétoquinol (France)
16 millions d'euros

Lure (70)
Augmentation de capacité et modernisation des process pour le fabricant de produits pour animaux domestiques.
Septembre 2003-mars 2005

Texyloop (Ferrari, France)
10 à 15 millions d'euros

Tavaux (39)
Unité de 4 000 mètres carrés de recyclage du PVC sur le complexe chimique du belge Solvay.
2003-décembre 2004 (ou janvier 2005)
75 à 100 emplois

Sanofi-Synthelabo (France)
9 millions d'euros

Quétigny (21)
Extension sur 3 400 mètres carrés et renouvellement courant de lignes de production.
Janvier à décembre 2003

Oncodesign (France)
8,7 millions d'euros

Dijon (21)
Centre de recherche en thérapies anticancéreuses de 3 000 mètres carrés.
Avril 2003-juillet 2004
40 emplois

Juva Santé (France)
4,57 millions d'euros

Nuits-Saint-Georges (21)
Centre de distribution et de préparation de commandes de 14 000 mètres carrés, avec atelier de mélange de 2 100 mètres carrés et ligne d'embouteillage pour ce fabricant de produits para-pharmaceutiques.
2001-fin 2004
70 à 100 emplois


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Ormapost (Ormazabal, Espagne)
6 millions d'euros

Torcy (71)
Unité de 7 000 mètres carrés pour ce fabricant d'appareillages et de postes électriques qui installe son premier site de production en France sur un terrain de 3 hectares.
2002-opérationnel mars 2003
50 emplois

Thomson (France)
5,686 millions d'euros

Genlis (21)
Investissements dédiés à la qualité et à l'industrialisation de nouveaux produits pour les composants de tubes et nouveaux produits pour les autres activités.
Courant du deuxième semestre 2003

Ece (Zodiac, France)
4 millions d'euros

Besançon (25)
Unité de 3 800 mètres carrés pour ce spécialiste de la gestion de la puissance électronique à bord des avions.
Janvier 2002-janvier 2003
50 emplois


ENERGIE

Snet (Charbonnage de France/Endesa, France/Espagne)
181 millions d'euros

Montceau-les-Mines (71)
Centrale à cycle combiné gaz de 380 MW.
Horizon 2006--2009

Alstom Power Turbomachines ( Etats-Unis)
45 millions d'euros

Belfort (90)
Réimplantation des ateliers de bobinage et de fabrication de rotors et stators pour turbines à vapeur et alternateurs des centrales thermiques.
Novembre 2001-mai 2003

Soffimat (France)
23 millions d'euros

La Machine (58)
Unité de co-génération par gazéification du bois, pour le réseau de chauffage urbain et l'alimentation de deux scieries.
Mise en service progressive à partir de juin 2003


ENVIRONNEMENT

Lyonnaise Des Eaux (Suez, France)
74,75 millions d'euros

Longvic (21)
Mise aux normes de la station d'épuration de Longvic (400 000 équivalents/habitant) et changement de 17 000 branchements en plomb sur Dijon.
Mise en eau de la station septembre 2006

Communauté de Communes de Besançon (France)
18,75 millions d'euros

Besançon (25)
Deuxième phase de la remise aux normes de l'usine d'incinération.
Mars 2001-mars 2003

Le Syndicat Intercommunal à Vocation Unique (France)
16,5 millions d'euros

Appoigny (89)
Station d'épuration d'une capacité de 97 500 équivalents/habitant au bénéfice de cinq communes de l'Auxerrois.
Mise en service courant 2004

Communauté D'agglomération De Dijon/Comadi (France)
16 millions d'euros

Dijon (21)
Mise aux normes de la station d'incinération et rénovation des fours et chaudières.
Mise en service courant 2004

Ville de Besançon (France)
15 millions d'euros

Besançon (25)
Traitement complet de l'azote à la station d'épuration de Port-Douvot.
Septembre 2001-2ème semestre 2004

Communauté de Communes du Larmont (France)
12,50 millions d'euros

Pontarlier (25)
Station d'épuration en remplacement de l'ancienne.
Septembre 2002-novembre 2003

Syndicat Mixte du Dijonnais (France)
8,5 millions d'euros

Chevigny-Saint-Sauveur (21)
Station d'épuration en remplacement d de l'ancienne pour 80 000 équivalents/habitant.
Mise en eau automne 2003

Communauté De Communes De L'agglomération Migennoise (France)
3,8 millions d'euros

Migennes (89)
Station d'épuration de 20 000 équivalents/habitant.
2004-fin 2005


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Papeterie de Dijon (Tetra Laval, Suède)
20 millions d'euros

Longvic (21)
Achat de deux imprimantes 5 couleurs s'inscrivant dans un projet plus vaste de mise en ligne de l'ensemble des installations.
Février à septembre 2003 pour la première machine


INFORMATIQUE-BUREAUTIQUE

Pôle Multimédia de Franche-Comté (France)
6 millions d'euros

Montbéliard (25)
Centre multimédia de 4 000 mètres carrés pour l'accueil d'un laboratoire d'informatique, d'un incubateur pour l'émergence de projets innovants, d'un hôtel d'entreprises et d'un centre de formation.
Janvier 2002-janvier 2003



LOISIRS

Smoby (France)
10 millions d'euros

Lavans-lès-Saint-Claude (39)
Développement de nouveaux outillages (moules), rééquipement en matériel de production et réaménagement des ateliers des sites de Lons-le Saunier, Lavans-les-Saint-Claude et Arinthod (39) pour le leader national des jouets de petite enfance.
Janvier à décembre 2003

Berchet (France)
4 à 5 millions d'euros

Saint-Laurent-en-Grandvaux (39)
Développement de nouveaux process liés à la conception de moules pour ce fabricant de jouets de petite enfance.
Janvier à décembre 2003


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Lacroix (France)
15 à 17 millions d'euros

Cousance (39)
Transfert de l'unité de déroulage de bois, implantée à Frontenaud (Saône-et-Loire), sur un nouveau site d'environ 6 000 mètres carrés dans le Jura pour le leader national des boîtes à fromage.
Mai 2003-décembre 2004

Maillard Industries (GMI, France)
6 millions d'euros

Baume-les-Dames (25)
Augmentation de capacité de l'atelier de thermoformage, nouvelles lignes de rotomoulage, installation d'une centrale de micronisation et renforcement du bureau d'études à Baumes-les-Dames (juin 2003), nouveau bâtiment de 3 500 mètres carrés à Autechaux (25), dédié à la plasturgie (1er semestre 2004), nouvelle ligne de rotomoulage dans la filiale en Inde (juin 2003).
2003-2004
40 emplois (2003-2004)

Amcor ( Australie)
5 millions d'euros

Sainte-Marie-la-Blanche (21)
Deux lignes de fabrication de résine recyclée, adaptée au contact alimentaire, issue de bouteilles usagées en PET.
Opérationnel janvier 2003

Sarstedt (France)
3,8 millions d'euros

Marnay (70)
Unité de pipettes de laboratoire de 3 500 mètres carrés.
Janvier 2002-avril 2003

Simonin Frères (France)
3,6 millions d'euros

Montlebon (25)
Extension des ateliers sur 2 500 mètres carrés et acquisition de deux machines à commande numérique et extension sur 800 mètres carrés.
Janvier 2003-décembre 2004

Basta (Danemark)
3 millions d'euros

Clamecy (58)
Rééquipement en matériel de production et développement de nouveaux produits pour ce fabricant de feux avant et arrière et de dynamos de cycles.
2003-2004

Galvanoplast (France)
3 millions d'euros

Les Aynans (70)
Ligne de traitement de surface et extension sur 5 000 mètres carrés des ateliers de traitement de surface.
Janvier 2001-septembre 2003

Metalis/Metatherm (Aalberts, Pays-Bas)
3 millions d'euros

Pont-de-Roide (90)
Renouvellement d'équipement sur différents sites et extension (juin 2003) de l'usine de découpage de Besançon.
Courant 2003

Philips Eclairage ( Pays-Bas)
3 millions d'euros

Longvic (21)
Extension sur 5 500 mètres carrés sur un ancien site industriel contigu via un groupe d'investisseurs régionaux pour ce spécialiste du conditionnement et de la logistique des lampes d'éclairage général.
Opérationnel juillet 2003


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Peugeot Motocycles (PSA Peugeot Citroën/Honda, France/Japon)
28 millions d'euros

Mandeure (25)
Finalisation du programme de modernisation avec la mise en service en janvier 2003 de l'unité de montage de scooters et du magasin central d'approvisionnement, rééquipement lié au lancement de nouveaux modèles.
Janvier 2002-décembre 2003

Uigm (SEEB, France)
7,6 millions d'euros

Le Creusot (71)
Modernisation du parc des fraiseuses et des tours de grande capacité.
Programme étalé jusqu'en 2010

Maison des Microtechniques (France)
5,07 millions d'euros

Besançon (25)
Construction à l'initiative de la communauté d'agglomération de Besançon, sur le parc d'activités Témis, de 6 000 mètres carrés pour abriter un incubateur dédié aux microtechniques.
Septembre 2003-octobre 2004

Cycles Lapierre (Accell Group, Pays-Bas)
4,2 millions d'euros

Dijon (21)
Extension sur 650 mètres carrés, réinvestissement en matériel de tests et développement de nouveaux produits pour ce fabricant de cycles, leader national sur le marché des vélos de route et de VTT.
Janvier à décembre 2003

Savoye Logistics (France)
4,125 millions d'euros

Dijon, Ladoix-Serrigny et Genlis (21)
Réinvestissement en informatique, réaménagement de bâtiments, acquisition de machines d'outillage et R&D pour ce concepteur de systèmes d'emballage et de solutions logistiques d'entrepôt.
Janvier à décembre 2003

Cermex (Sidel, France)
4 millions d'euros

Corcelles-lès-Cîteaux (21)
Programme de recherche et développement, implantation de filiales au Mexique et au Brésil, ainsi qu'un bureau en Thaïlande, pour ce fabricant de machines d'emballage.
Janvier à décembre 2003

Besançon Poids Lourds (France)
3 millions d'euros

Besançon (25)
Déménagement de l'activité de carrosserie industrielle dans un nouveau bâtiment de 6 000 mètres carrés.
Septembre 2002-juillet 2003


METALLURGIE-SIDERURGIE

Setforge (Les Forges Stéphanoises, France)
6,7 millions d'euros

La Clayette (71)
Extension sur 2 350 mètres carrés des ateliers pour installer une forge aluminium et nouveaux équipements pour ce fabricant de pièces forgées.
Opérationnel fin 2002-début 2003

Dalvard (France)
6 millions d'euros

Auxon (70)
Doublement de la capacité avec une unité de 13 000 mètres carrés de déformation des métaux à froid.
Mars 2002-avril 2003

Métal Déployé (ICM Group, France)
5,7 millions d'euros

Montbard (21)
Ligne supplémentaire de production de chemins de câbles et renouvellement des systèmes informatiques dans tous les sites français et étrangers du groupe.
Etalé sur 2003

Rem (France)
4,57 millions d'euros

Dijon (21)
Trois lignes de traitement de surface pour ce spécialiste du revêtement électrolytique des métaux.
Démarrage printemps 2002 jusqu'à fin 2005
20 emplois

Signaux Girod (France)
4,3 millions d'euros

Bellefontaine (39)
Extension sur 20 000 mètres carrés de l'usine de panneaux de signalisation routière et touristique.
Janvier 2002-janvier 2003

CFAI (France)
3,8 millions d'euros

Besançon (25)
Centre de formation d'apprentis de 3 700 mètres carrés, à l'initiative du groupement des industries métallurgiques.
Septembre 2002-septembre 2003

Fiday Gestion ( France/Liban)
2 à 3 millions d'euros

Chassey-les-Scey (70)
Renouvellement des équipements de fonderie et d'usinage pour ce spécialiste des tambours de freins et disques de poids lourds et remorques.
Janvier 2003-décembre 2004
15 à 20 emplois


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Fl Développement (France)
140 millions d'euros

Savigny-sur-Clairis (89)
Parc logistique de 280 000 mètres carrés à l'intersection des autoroutes A19 (Sens-Courtenay), A6 (Paris-Lyon) et de la route nationale 60.
Mai 2003 pour le 1er bâtiment de 33 843 mètres carrés

Malvern (Blackstone, Etats-Unis)
76,22 millions d'euros

Beaune (21)
Réalisation par Bouygues de 16 hectares de logistique en trois bâtiments.
Démarrage d'une 1ère tranche de 52 000 mètres carrés en septembre 2003-livrable fin 2004

Percier Réalisation Développement (France)
51 millions d'euros

Chalon-sur-Saône (71)
Plate-forme logistique de 50 000 mètres carrés pour des activités d'assemblage, de préparation de commandes et d'expédition sur le parc d'activités du Val de Bourgogne.
Mise en service d'une 1ère tranche de 22 500 mètres carrés au 3ème trimestre 2003
500 emplois

Cirmad Est (Pertuy Construction, France)
30,5 millions d'euros

Gevrey-Chambertin (21)
Réalisation de trois bâtiments logistiques de 71 000 mètres carrés au total.
1er bâtiment de 20 800 mètres carrés livré au printemps 2004.

Révolution Immobilier (France)
20 millions d'euros

Fontaine (90)
Deux bâtiments logistiques « en gris » de 14 000 mètres carrés et 28 000 mètres carrés sur l'aéroparc.
2003-2004

Geprim (Nexity, France)
14 millions d'euros

Longvic (21)
32 870 mètres carrés d'entrepôts logistiques, dont 450 mètres carrés de bureaux.
Mise en service fin 2003

Gefco (Carlson, France/Royaume-Uni)
12 millions d'euros

Fontaine (90)
Plate-forme logistique de 30 000 à 35 000 mètres carrés, via le bailleur ProLogis, pour l'usine Peugeot Motocycles de Mandeure (25).
Juillet 2003-mars 2004
100 emplois

Sirca (Vinci, France)
11 millions d'euros

Cosne-sur-Loire (58)
Plate-forme logistique de 28 000 mètres carrés séparable en trois modules, à la sortie de l'autoroute A77 et embranchée sur la ligne Paris-Clermont-Ferrand.
Mise en service début 2003

ED Hard Discounter (Carrefour, France)
9,15 à 12,20 millions d'euros

Sennecé-les-Mâcon (71)
Plate-forme logistique de 18 500 mètres carrés pour le stockage et la préparation de commande de produits surgelés, frais et secs, ainsi que 1 500 mètres carrés de bureaux.
Mise en service septembre 2003
60 emplois

Solgec (Eiffage Construction, France)
9,6 millions d'euros

Monéteau (89)
Plate-forme logistique de 26 000 mètres carrés.
2003-2004

Solgec (Eiffage Construction, France)
7,5 millions d'euros

Levernois (21)
Plate-forme logistique de 20 000 mètres carrés.
2003-2004

Logistoc (France)
5,8 millions d'euros

Longvic (21)
Entrepôts logistiques de 15 000 mètres carrés.
Mise en service fin 2003

Port Sud de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) (France)
5 millions d'euros, sur un projet global de 10,736 millions d'euros

Chalon-sur-Saône (71)
Première tranche d'extension de l'un des équipements portuaires de Saône-et-Loire, avec création d'une plate-forme de stockage de 11 000 mètres carrés, d'embranchements fluviaux, d'appontements pour le chargement des céréales et des produits en vrac et construction d'un bâtiment de 5 000 mètres carrés pour le vrac.
Opérationnel fin 2004

Les Transports Lexoviens (France)
4,2 millions d'euros

Etupes (25)
Bâtiment de stockage de 7 350 mètres carrés pour l'approvisionnement en flux tendu des équipementiers de l'automobile du Pays de Montbéliard.
Janvier 2002-décembre 2003
35 emplois

Giraud-Logistics (France)
3,4 millions d'euros

Vignolles (21)
Doublement de la capacité des entrepôts logistiques portant leur surface à 20 320 mètres carrés.
Mise en service fin 2003

Transport Manutention Couturier (France)
3,35 millions d'euros

Mâcon (71)
Transfert de site de ce spécialiste de la manutention lourde (jusqu'à 500 tonnes) dans une unité de 7 900 mètres carrés en bordure de l'autoroute A6.
A priori démarrage fin 2003

Fidest (Martin Belaysoud, France)
3 millions d'euros

Fesches-le-Châtel (25)
Déménagement sur la zone d'activités de Technoland, dans un bâtiment de 6 000 mètres carrés pour ce distributeur de fournitures industrielles.
Janvier 2002-janvier 2003
15 emplois

LFB Logistique Frigorifique Bourguignonne (France)
3 millions d'euros

Sens (89)
Plate-forme, d'une capacité de 16 000 mètres cubes, dédiée aux produits surgelés et hall d'accueil de réception et de stockage de produits frais en froid positif.
Octobre 2002-juin 2003
1 emploi


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte