Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Bourget 2017] Tout ce vous avez toujours voulu savoir sur Le Bourget sans jamais oser le demander

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Du 19 au 25 juin se tiendra la 52e édition du salon international de l’aviation et de l’espace au Bourget. Alors que les constructeurs sont en train d’y faire atterrir leurs avions, il vous reste quelques jours pour réviser les informations à connaître avant de vous y rendre.

[Bourget 2017] Tout ce vous avez toujours voulu savoir sur Le Bourget sans jamais oser le demander
Le 52e salon du Bourget ouvre ses porte le 19 juin 2017.
© SIAE

Le 52e salon international de l’aviation et de l’espace (SIAE) ouvre ses portes au Bourget le 19 juin. Si l’événement cristallise l’attention de l’industrie et des passionnée, le grand public sait peu de chose de la ville, son aéroport et de son salon. La rédaction de L’Usine Nouvelle a compilé les informations essentielles, à connaître, avant de vous y aventurer.

La ville :

La ville du Bourget se situe à 13 km en banlieue nord-est de Paris dans le département de la Seine-Saint-Denis (93). 15 787 Bourgetins y habitent. 

L’histoire de son aéroport :

Le premier aéroport de Paris est créé en 1914. A l’époque l’aviation française recherche un site pour contrer l’aviation allemande. Une prairie, d’une quarantaine d’hectares, situé entre Dugny et le Bourget est réquisitionnée. Le site s’agrandit rapidement et prend le nom d’aéroport du Bourget. En 1919, le site est officiellement inauguré. Les opérations militaires sont remplacées par des vols commerciaux. Il reste le seul aéroport civil jusqu’à l’inauguration d’Orly en 1948.

La compagnie Air France y voit le jour en 1933. A l’ouverture de l’aéroport de l’aéroport de Roissy en 1977, les compagnies aériennes quittent progressivement celui du Bourget

Les installations de l’aéroport :

Le Bourget est le premier aérodrome européen d'affaires. En 2016, plus 100 000 passagers ont voyagé via l’aéroport. 52 935 mouvements d’avions y ont été enregistrés. Les vols y décollent ou atterrissent depuis l’une de ses trois pistes. La plus courte mesure 1845 mètres, la plus longue 3 000 mètres.

Les vols mythiques :

Le 21 mai 1927, Charles Lindbergh conclu la première traversée, d’une traite, de l’Atlantique nord en atterrissant sur la piste de Seine-Saint-Denis. A bord du Spirit Of Saint Louis, l’aviateur a parcouru 5 800 kilomètres entre New-York et Paris en trente-trois heures et trente minutes.

Deux semaines avant, Charles Nungesser et François coli décollent du Bourget, à bord de l’Oiseau blanc, pour tenter cette même traversée. L’équipage disparait au cours de l’essai.

Le 2 septembre 1930 Dieudonné Costes et Maurice Bellonte décollent de l’aéroport du nord de Paris et réussissent à effectuer le trajet inverse de Lindbergh.

Jean Mermoz y prend l’envol de la première liaison aéropostale entre Paris et Buenos Aires le 7 janvier 1933. L’aviateur atterrit dans la capitale de l’Argentine le 23 janvier après 53h30 de vol.

Le musée de l’air et de l’espace :

Les plus important musée aéronautique de France, le musée de l’air et de l’espace emménage dans les installations de l’aéroport du Bourget en 1975. Ses 255 000 m2 accueillent plus de 150 avions.

La collection comporte, entre autres, deux Concorde, les fusées Ariane 1 et 5, un Airbus A380 ainsi que de nombreux avions et prototypes civiles et militaires.

Le salon du Bourget :

L’aéronautique est représentée pour la première fois dans un grand événement français en 1908. Le salon de l’automobile au Grand Palais à Paris accueille une section réservée “aux choses de l’air”. La première édition du salon de l’aviation l’année suivante au même endroit. L’ingénieur et pilote Robert Esnault-Pelterie et l’architecte André Granet en sont à l’initiative

Des premières démonstrations aériennes décollent depuis les pistes de l’aéroport du Bourget en 1951. Pour la dernière fois, le salon tient ses quartiers dans Paris. En 1953 il déménage intégralement dans la ville du Nord de la capitale.

Le salon, connu par les anglophone sous le nom de Paris Air Show est organisé tous les deux ans. En 2015 le salon a accueilli 2 303 exposants, 150 000 visiteurs professionnels et 200 000 visiteurs grand public. 100 pays y étaient représentés.

Sa 52e édition se tiendra du 19 au 25 juin 2017. Les quatre premières journées sont dédiées aux professionnels, les trois dernières ouvertes au grand public.

Les éditions marquantes du salon :

En 1949, le premier chasseur à réaction Français de série, le Dassault Ouragan est présenté au Bourget. Le premier engin spatial, une cabine Mercury, fait son entrée en 1961. La même année, le  premier crash mortel se produit pendant l’événement. Les trois membres d’équipage du B-58A Hustler de l’US Air Force périssent dans l’accident.

Le public découvre le Concorde sur le salon en 1969. Un autre avion mythique, le Boeing 747 Jumbo Jet y est également présent.

1973 est une année tragique. Le Tuppolev 144, un avion de ligne supersonique russe, s’écrase au cours d’une démonstration. L’accident fait 14 morts et 28 blessés.

La fusée Ariane est exposée en 1979. Elle côtoie les avions de chasse Mirage 2000 et Mirage 4000.

La première présentation de l’Airbus A380 a lieu au salon en 2005.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle