Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bourget 2011 : l'heure du bilan

, , ,

Publié le

Après quatre jours réservés aux professionnels, le salon du Bourget s'ouvre au grand public. Les premières journées de la grand-messe de l'aéronautique et de l'espace ont été marquées par le triomphe d'Airbus. L'avionneur européen domine ses concurrents en terme de commandes. Pour le plus grand bénéfice des motoristes impliqués dans le programme A320 NEO.

Bourget 2011 : l'heure du bilan © Pascal Guittet

C'est une consécration pour la refonte du moyen courrier d'Airbus. Sur les 1041 avions commandés au Bourget, 667 sont des A320 NEO. Ce succès permet au constructeur européen d'écraser son concurrent Boeing au niveau commercial. Des chiffres à relativiser : la stratégie de communication d'Airbus consiste à annoncer toutes ses commandes au même moment.

Le succès de l'A320 NEO n'en est pas moins réel, avec 1029 commandes enregistrées depuis son lancement. Les deux motoristes qui équipent le nouveau modèle se frottent les mains. En quatre jours, CFM a ainsi vendu 910 moteurs Leap-X, équipant 455 avions. Au prix catalogue, ces commandes de moteurs représentent 11 milliards de dollars. Pratt & Whitney n'est pas en reste, avant le salon son PW1000G trustait l'ensemble des commandes d'A320 NEO.

Bilan des commandes enregistrées par les constructeurs au Bourget
(options d'achat et commandes préalables incluses)

Les dirigeants d'Airbus se sont évidemment félicités de leur réussite. Mais ils ne sont pas les seuls. Plus modestement, les équipes de Bombardier sont très satisfaites de leur salon. En intégrant les options, 56 Cseries ont été commandés au Bourget. Un vrai soulagement : le programme était en difficulté, aucun appareil n'avait été vendu en 2010.

valeurs des commandes enregistrées par les constructeurs, en milliards de dollars

Les petits constructeurs sont encore loin derrière. Ce n'est pas encore en 2011 que les avionneurs des pays émergents casseront le duopôle. Mais pour les équipementiers, qui travaillent en général pour plusieurs constructeurs, ce salon du Bourget aura été une réussite : la filière aéronautique est sortie de la crise.

Suivez les news du salon du Bourget 2015 sur L’Usine Nouvelle

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle