L'Usine Aéro

Bourget 2011 : Airbus persiste et signe

, , , ,

Publié le

La quatrième journée du salon du Bourget a été marquée par une nouvelle commande historique pour Airbus, venant détrôner celle de la veille, et les premières ventes sur le salon de son A380. Une journée qui vient confirmer l’avance, dans le nombre de commandes, de l’avionneur européen sur son concurrent américain Boeing.

Bourget 2011 : Airbus persiste et signe © Airbus

- La compagnie AirAsia avait prévenu depuis le début de matinée que le 23 juin serait un "grand jour" pour elle. Et pour Airbus aussi. Elle passe commande de 200 Airbus A320 Neo. Cette opération est la plus importante jamais conclue en nombre d’avions dans toute l’histoire de l’aéronautique. Elle dépasse même la commande passée le 22 juin par l’indien IndiGo pour 180 appareils A320, dont 150 Neo. 

- Le même modèle d'Airbus a intéressé aussi la compagnie aérienne indienne à bas coûts GoAir. Elle passe commande de 72 unités remotorisés pour 6,6 milliards de dollars au prix catalogue indicatif. 

- Ce sont deux A380 que la compagnie aérienne japonaise Skymark Airlines a choisi de commander à Airbus pour un prix catalogue de 750 millions de dollars. La compagnie exerce alors deux options passées lors de la signature d’une commande ferme pour l’achat de quatre gros porteurs en février dernier. Il s’agit pour Airbus de la première commande de ce modèle depuis l’ouverture du salon.

- Mais la commande la plus remarquable concernant le modèle A380 est celle conclue par Airbus avec une compagnie dont on ne connaît pas encore le nom. Elle porte sur dix unités et atteint 3,75 milliards de dollars au prix catalogue. Selon Fabrice Brégier, numéro deux du groupe, c’est un "bon client de l’avionneur" qui est à l’origine de la commande.

- La moisson de commandes enregistrée par Airbus pour ses A320 Neo a permis au motoriste franco-américain CFM d’enregistrer pour 11 milliards de dollars de commandes pour équiper les moyen-courriers avec son moteur Leap. Au total, il a engrangé des commandes fermes pour 910 moteurs pour motoriser 455 appareils. Il équipera notamment les avions réservés par AirAsia. 

Selon Fabrice Brégier, numéro deux d'Airbus, qui a tiré un premier bilan du salon, des commandes supplémentaires devraient encore s'ajouter à cette liste avant la fin du salon. "Salon historique" pour le patron d'EADS la maison-mère de l'avionneur européen, Louis Gallois.

Du côté de l'avionneur américain Boeing, le bilan du salon est plus maigre. Il affiche un carnet de commandes de 142 commandes et engagements d'achats pour un montant global dépassant 22 milliards de dollars. Il n'a enregistré que 58 commandes fermes, principalement des moyen-courriers (41). 

 

Toutes les infos  sur le salon aéronautique Bourget 2015

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte