Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Bourbon se désengage de l'industrie sucrière

,

Publié le

Le groupe veut se renforcer dans le secteurs des services à l'industrie pétrolière.

Bourbon se désengage de l'industrie sucrière

Devenir un "pure-player" des services à l'offshore pétrolier. C'est l'objectif de Bourbon, qui vient de se séparer de ses dernières activités sucrières. Un symbole fort: à sa création en 1948, le groupe était baptisé "Sucreries de Bourbon", et avait comme mission de reconstruire l'industrie sucrière de la Réunion. Après avoir expérimenté la grande distribution et même l'hôtellerie, la mutation est aujourd'hui achevée: la compagnie sucrière réunionaise est devenue un groupe mondial de service à l'industrie.

Le dernier site sucrier de Bourbon se trouvait au Vietnam, et a été vendu à un groupe d'investisseurs locaux. Cette transaction a rapporté à Bourbon 34 millions d'euros.

Le mois dernier, Bourbon avait déjà annoncé la cession de toute son activité de transport de vrac. Le groupe applique son plan annoncé en juin dernier, dans le but de se renforcer dans son coeur de métier: les services à l'industrie pétrolière.

Le chiffre d'affaires de Bourbon a atteint 960 millions d'euros en 2009. Sur les neuf premiers mois de 2010, il a progressé de 1,9%. Les dirigeants du groupe sont confiants, le secteur pétrolier amorçant une large reprise.


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle