Bosch renonce à produire des cellules de batterie et l'idée d'un constructeur paneuropéen s'éloigne

Un revers pour les ambitions de l'Europe dans les batteries. Robert Bosch a annoncé mercredi 28 février qu'il ne produirait pas ses propres cellules de batterie, estimant trop risqué l'investissement qu'il faudrait consentir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bosch renonce à produire des cellules de batterie et l'idée d'un constructeur paneuropéen s'éloigne
Robert Bosch a annoncé qu'il ne produirait pas ses propres cellules de batterie, estimant trop risqué l'investissement qu'il faudrait consentir.

L'idée d'un producteur paneuropéen de cellules de batterie s'éloigne. Bosch a déclaré mercredi 28 février qu'il ne souhaitait pas produire ses propres cellules de batterie. Cette annonce intervient alors que les politiques et constructeurs automobiles européens appelaient de leurs voeux la création d'un producteur paneuropéen afin de résister à la concurrence des entreprises asiatiques.

Alors que l'Europe compte des producteurs de batteries pour l'automobile, elle est absente du segment des cellules, fabriquées pour l'essentiel en Asie. Bosch avait un temps envisagé de produire lui-même des cellules pour faire concurrence aux groupes asiatiques, mais il avait dit l'an passé que cela dépendrait de la possibilité de concevoir un produit meilleur et moins cher que ceux de concurrents tels que Samsung et Panasonic. L'équipementier semble aujourd'hui jeter l'éponge et cette annonce est un revers pour ces ambitions européennes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dissolution de la coentreprise spécialisée dans le lithium-ion

"Compte tenu des éléments dynamiques du marché extérieur que l'on ne peut que difficilement prévoir, il est impossible de dire si cet investissement serait rentable pour Bosch et, dans l'affirmative, quand il le deviendrait", a expliqué le premier équipementier automobile mondial. Bosch a toutefois précisé qu'il continuerait d'oeuvrer avec les fournisseurs à la conception de cellules pour les batteries de véhicules hybrides ou électriques et qu'il les leur achèterait.

"Pour être un acteur important de la mobilité électrique, nul besoin de produire les cellules nous-mêmes", a justifié Rolf Bulander, responsable des solutions de mobilité de Bosch. En conséquence, l'équipementier arrêtera toute recherche dans ce segment et procèdera à la dissolution de la coentreprise Lithium Energy and Power GmbH & Co. KG (LEAP) qui étudiait des solutions dans la technologie lithium-ion.

Pour Reuters

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS