Bosch pourrait faire appel au chômage partiel en Allemagne

Face à la faible demande actuelle, le groupe pourrait suivre les traces du constructeur automobile allemand Opel qui a annoncé la semaine dernière mettre une partie de ses salariés du site de Rüsselsheim au chômage partiel.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bosch pourrait faire appel au chômage partiel en Allemagne

La filiale d'ingénierie Bosch Rexroth, spécialisée dans les vannes et technologies de contrôle, est touchée par une chute des commandes au deuxième trimestre, du fait de la frilosité du marché automobile. Notamment dans le segment des systèmes diesel.

Dans cette situation, et selon le "Stuttgarter Zeitung", le groupe devrait donc mettre au chômage partiel à compter du mois d’octobre entre 450 et 500 employés du site de Schweinfurt. En fin d'année, 1.100 travailleurs peuvent être affectés, a rapporté le journal dans son édition de samedi.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Il est encore actuellement en négociations avec les salariés de son unité d’ingénierie afin de réduire les heures de travail.

Bosch ne serait pas le seul à être concerné par la faiblesse de la demande automobile. Le fournisseur automobile ZF Friedrichshafen voit les premiers signes de faiblesse de la demande aussi.

Les entreprises allemandes ont plus facilement recours au chômage partiel qu’en France car elles bénéficient de subventions dans le cadre du programme gouvernemental Kurzarbeit. Il permet aux entreprises de préserver les emplois en réduisant le temps de travail des salariés, le gouvernement indemnisant les travailleurs pour une partie de leurs salaires.

Au plus fort de la crise financière mondiale, plus de 1,4 millions de travailleurs en Allemagne reçu de l'argent dans le cadre du programme.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS