Quotidien des Usines

Bosch envisage de retourner aux 40 heures

, , , ,

Publié le

Social


Plus d'heures à effectuer sans revalorisation de salaire, telle est la mesure que la direction du groupe équipementier automobile examine. Bosch réfléchit la possibilité d'abandonner les 35 heures pour « maintenir l'emploi industriel » des 10 000 salariés français du groupe. La décision n'est pas arrêtée et « aucun calendrier précis de négociation n'est mis en place » a affirmé mercredi, Guy Maugis, le président du groupe, mais la CGT qualifie déjà cette idée  de « provocation ».
La remise en cause des 35 heures toucherait les 21 usines françaises du groupe. En juillet 2004, les salariés de l'usine de Vénissieux avaient déjà validé un accord sur le passage à 36 heures pour éviter une délocalisation.
Après l'Allemagne et les Etats-Unis, la filiale française est la troisième du groupe en termes de chiffre d'affaires. En 2004, Bosch France employait 10 400 personnes et avait réalisé un chiffre d'affaires de 3,3 milliards d'euros. Selon la CGT, Bosch "réalisera un chiffre d'affaires global 2005 qui sera en progression de 4% par rapport à l'exercice précédent".
C.S., avec AFP

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte